Investissements, export: Business France veut travailler sur l’image

logo AFP

Business France, née ce mois-ci de la fusion des agences de promotion de l’export et des investissements étrangers, va s’atteler à un travail de pédagogie pour améliorer l’image de la France, notamment en matière de technologies, a indiqué vendredi sa directrice générale Muriel Pénicaud.

La toute nouvelle agence compte tirer profit de sa double casquette, celle de la conquête de nouveaux marchés pour les exportateurs français et celle de la promotion du territoire auprès des entreprises étrangères, pour « renforcer la visibilité » du pays sur les grands événements internationaux, à commencer par le 45e Forum économique mondial (World Economic Forum, WEF) de Davos en Suisse, qui s’ouvre mardi.

« Il faut rendre visibles les choses, être présents dans les grands événements », a-t-elle dit à quelques journalistes en citant les exemples du salon d’électronique grand public International CES de Las Vegas début janvier et du prochain Forum de Davos, au cours duquel la France veut se présenter sous la bannière simple d’un pays créatif et innovant.

La multiplication des messages rend « inaudible » dans la compétition entre pays et « nous avons proposé au gouvernement de choisir un thème principal autour de la créativité et l’innovation », a-t-elle expliqué.

« S’il y a une chose que tout le monde reconnaît c’est qu’il y a en France de la créativité dans tous les domaines, de la gastronomie à Airbus et aux startups. Les ingénieurs et doctorants que nous formons sont plutôt très créatifs, ce qui explique qu’il y en a énormément qui sont embauchés dans la Silicon Valley », a-t-elle estimé. « C’est un thème que l’on va lancer à partir de Davos », a-t-elle ajouté.

Business France, dont le budget est d’un peu moins de 200 millions d’euros (dont 55% en ressources publiques contre 90% pour les accompagnements équivalents britanniques, le reste étant facturé aux exportateurs accompagnés), accompagne 13.000 petites et moyennes entreprises et entreprises de taille intermédiaire à l’export chaque année et prospecte quelque 5.000 investisseurs par an, précise l’agence.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous