Les écoles et lieux de culte juifs en France protégées dès aujourd’hui par 4.700 policiers et gendarmes (Cazeneuve)

logo AFP

Les 717 écoles et lieux de culte juifs de France seront protégées, dès aujourd’hui, par 4.700 policiers et gendarmes, et des soldats seront envoyés en renfort dans les 48 heures, a annoncé lundi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

« En ce qui concerne les écoles et lieux de culte, j’ai décidé d’une protection puissante et durable, au terme d’une réunion avec le président de la République et le Premier ministre », a déclaré Bernard Cazeneuve, devant des parents d’élèves de l’école juive Yaguel Yaacov de Montrouge, près de Paris.

Les écoles et lieux de culte, au nombre de 717, « seront protégés dès aujourd’hui par 4.700 policiers et gendarmes », a-t-il ajouté.

« Des moyens supplémentaires seront affectés de la part du ministère de la défense et des militaires seront envoyés en renfort dans les 48 heures », a précisé le ministre, toujours devant l’école juive Yaguel Yaacov.

C’est à une centaine de mètres de cet établissement qu’une jeune policière municipale, Clarissa Jean-Philippe, a été tuée jeudi. L’attaque a été revendiquée par le jihadiste Amédy Coulibaly.

« Elle nous a sauvés », ont témoigné des parents d’élèves.

« Les parents ont été nombreux à nous écrire pour témoigner leur reconnaissance à cette policière, si elle n’avait pas été là, qui sait ce qu’il se serait passé », a dit le président du consistoire israélite de France, Joël Mergui.

Amédy Coulibaly a été tué par la police lors de l’assaut contre un supermarché casher où il retenait des otages, cours de Vincennes à Paris.

Dimanche, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Roger Cukierman, avait annoncé que les écoles juives et les synagogues seraient protégées « si nécessaire » par l’armée, à l’issue d’un entretien avec François Hollande à l’Elysée.

Les écoles juives, comme les lieux de culte israélites, font l’objet d’une protection permanente en France. Ils ont déjà été pris pour cible lors d’attentats islamistes. En mars 2012, Mohamed Merah avait tué trois enfants et en enseignant dans une école juive de Toulouse.

Le plan Vigipirate de protection antiterroriste reste maintenu à son plus haut niveau, a dit lundi le Premier ministre Manuel Valls.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous