Mourad interpellé à Charleville-Mézières: pas un profil d’islamiste, selon des témoignages

logo AFP

Le jeune Mourad Hamyd, 18 ans, beau-frère d’un des deux suspects de l’attentat contre Charlie Hebdo, et l’une des sept personnes interpellées mercredi par la police, est loin d’avoir le profil d’un islamiste, ont assuré jeudi matin un de ses camarades de lycée et une voisine.

« Mourad est resté hier au lycée toute la matinée. Il y a plein de témoins. Je ne comprends pas pourquoi il est en garde à vue », a déclaré à l’AFP Anis, 17 ans: il est élève de terminale ES au lycée Monge de Charleville comme le jeune Hamyd, en garde à vue depuis qu’il s’est présenté de lui-même à la police la veille au soir.

« C’est un garçon très gentil qui n’a rien à voir avec les fondamentalistes. Il est musulman mais très modéré », a-t-il encore affirmé devant l’entrée du lycée, avant d’entrer en classe.

Le témoignage de voisins de Mourad Hamyd, qui vit au 13e étage d’une tour du quartier Ronde Couture, en périphérie de Charleville-Mézières, va dans le même sens.

« C’est une famille très gentille, sans aucun problème. Mourad est très discret et serviable »‘, a déclaré une voisine de palier de la famille Hamyd, qui n’a pas voulu être nommée.

Elle a ajouté à propos de l’attentat meurtrier perpétré contre Charlie Hebdo: « Entre musulmans, on ne peut pas s’identifier à de tels actes ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous