Charlie Hebdo: les pharmacies appelées à éteindre leurs croix verte à midi

logo AFP

Le premier syndicat de pharmaciens d’officine, la FSPF, a appelé ses adhérents « à éteindre les croix et enseignes » à midi, en hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo.

La Fédération des syndicats pharmaceutiques français (FSPF) a demandé par courrier électronique à ses adhérents de « respecter le deuil national décidé par le Président de la République », François Hollande.

Douze personnes ont été tuées mercredi et onze autres blessées, dont quatre grièvement, lors d’une attaque à l’arme de guerre contre les locaux de l’hebdomadaire satirique.

Jeudi a été déclaré « jour de deuil national » par le président de la République, François Hollande, dans un décret qui précise qu’un « moment de recueillement dans tous les services publics » sera observé à midi.

« Les employeurs ont été invités à permettre à leurs salariés d’y participer », ajoute le Premier ministre, Manuel Valls, dans une circulaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous