Charlie Hebdo: renfort de CRS, gendarmes mobiles et militaires en Ile-de-France (Intérieur)

logo AFP

Six compagnies de CRS et escadrons de gendarmerie mobile, soit près de 500 hommes, ont « d’ores et déjà été déployés en renfort sur Paris » après l’attentat commis contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, et 350 militaires vont renforcer le dispositif jeudi en Ile-de-France, a annoncé mercredi le ministère de l’Intérieur.

Les renforts de CRS et gendarmes mobiles portent « à 16 le nombre de forces mobiles engagées sur Paris et la petite couronne. D’autres forces sont en transit ou en position d’alerte », précise dans un communiqué le ministère.

Dans un second communiqué envoyé dans la soirée, il précise que ces forces mobiles seront épaulées « en région parisienne dès demain matin par 150 militaires supplémentaires, eux-mêmes renforcés dans la journée par 200 autres personnels du ministère de La Défense ».

« Ainsi, ce sont plus de 800 militaires qui vont être engagés aux côtés des policiers et gendarmes en Ile-de-France dans des missions de patrouilles et de sécurisation », ajoute-t-il.

« Sur l’ensemble du territoire, les préfets ont été immédiatement sensibilisés pour qu’ils évaluent la sécurisation de sites devant bénéficier de protections supplémentaires », indiquait plus tôt l’Intérieur.

Le plan gouvernemental Vigipirate a été élevé au niveau « alerte attentat », son échelon le plus élevé en Ile-de-France, avait annoncé Matignon. Les organes de presse, les grands magasins, les lieux de culte et les transports dans la capitale ont été placés en « protection renforcée » en région parisienne.

Une cellule interministérielle de crise regroupant des représentants de l’Intérieur, de la Défense, de la Justice, des Transports, de la Santé ou encore de l’Education nationale, a été mise en place au ministère de l’Intérieur.

Elle « a pour vocation de permettre aux autorités en charge des opérations de suivre en temps réel l’évolution des événements et de décider dans les meilleurs délais de la stratégie de réponse », précise le communiqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous