Appel à une minute de silence jeudi dans les établissements scolaires

logo AFP

Le ministère de l’Education nationale appelle à respecter une minute de silence jeudi à midi dans tous les établissements scolaires de France, en hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo.

« Conformément à la volonté du président de la République », qui a décrété une journée de deuil national, la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud Belkacem « demande à l’ensemble des personnels, ainsi qu’à l’ensemble des élèves et étudiants de respecter, jeudi 8 janvier à midi, une minute de silence », selon un communiqué.

Par ailleurs, « les drapeaux seront mis en berne sur l’ensemble des établissements relevant du ministère durant trois jours ».

Le ministère rappelle que suite à cet attentat, « les voyages, séjours et sorties scolaires, à caractère exceptionnel, organisés en région Île-de-France sont, jusqu’à nouvel ordre, suspendus ».

Sur l’ensemble du territoire national, il est par ailleurs « demandé de veiller à la stricte application du contrôle d’accès et du contrôle visuel des sacs dans les écoles et établissements scolaires, publics et privés, ainsi que dans les établissements d’enseignement supérieur et les organismes de recherche ».

« La présence d’adultes aux entrées et sorties est mise en place », ajoute le ministère, et « une attention particulière est demandée afin d’éviter tout attroupement aux abords de ces établissements ».

Enfin, les responsables des établissements doivent « signaler à la préfecture les manifestations ou les déplacements importants » et « une attention particulière » devra être portée, s’agissant des établissements de l’Enseignement supérieur, « à l’organisation de manifestations ouvertes au public ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous