Incendie criminel et dégradations dans une école de Seine-Saint-Denis

logo AFP

Une école élémentaire de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) a été la cible samedi d’un incendie qui a ravagé le bureau de son directeur à la veille de la rentrée et toutes les salles de classe ont été vandalisées, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

L’incendie s’est déclaré vers 19H30 au premier étage de l’école Paul Vaillant-Couturier, située à la limite de Montreuil.

« Plusieurs personnes ont brisé une vitre du rez-de-chaussée pour pénétrer dans l’établissement. Elles ont ensuite dégradé l’ensemble des salles de classe avant de mettre le feu au bureau du directeur », a expliqué à l’AFP la préfecture de Seine-Saint-Denis, confirmant une information du site du journal Le Parisien.

Le feu s’est propagé au bureau de la secrétaire mais pas aux salles de classe, qui seront ouvertes lundi pour la rentrée.

« Les deux bureaux sont inutilisables mais les services municipaux ont travaillé dès samedi soir et toute la journée pour nettoyer et remettre en état toutes les salles de classe de façon à accueillir les élèves demain », a déclaré à l’AFP le maire socialiste de la commune, Tony Di Martino.

L’école maternelle voisine Henri-Barbusse a également connu des dégradations, a ajouté l’édile. « Les deux établissements ont été visités, saccagés », a-t-il déploré, condamnant un « incendie criminel » et des « dégradations gratuites ».

Aucun vol n’a été constaté. Selon M. Di Martino, le directeur de l’école Paul Vaillant-Couturier est un homme « très apprécié », en poste depuis dix ans dans l’établissement. La Sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis a été chargée de l’enquête.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous