Un détecteur de mouvements pour déceler de la vie dans l’espace

Des scientifiques européens espèrent pouvoir déceler de la vie dans l'espace grâce à un appareil miniature, capable de détecter les mouvements d'organismes même microscopiques.

© CreativeGraphicArts/iStockphoto

© CreativeGraphicArts/iStockphoto

Pour détecter d’hypothétiques signes de vie sur Mars ou ailleurs, des chercheurs suisses et belges planchent sur un détecteur de mouvements miniature, capable de capter des formes de vie à l’échelle microscopique. Misant sur le fait que tout organisme, même minuscule, est en mouvement, ils ont ainsi conçu un dispositif qui peut capter « tous les petits mouvements des systèmes vivants et apporter un point de vue complémentaire à la recherche de la vie ».

« Ce détecteur de micro-mouvements permet de déceler la vie d’un autre point de vue : la vie comme un mouvement », explique Giovanni Longo, membre de l’équipe scientifique, à Sciences et Avenir. Très petit, l’appareil, d’une taille inférieure au millimètre, peut ainsi détecter « les micro-mouvements, qui sont la signature universelle de la vie ».

A la recherche de traces de vie extra-terrestres

Les chercheurs ont testé leur invention sur des cellules (de souris, de plantes et humaines) et sur la bactérie E. Coli, avec succès. Ainsi, lorsque des organismes vivants se situent près de l’appareil, « l’amplitude des fluctuations mesurées augmente », indiquent les scientifiques dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). Dans leur étude, ils ajoutent avoir également réussi à capter la vie de micro-organismes dans de la terre, ramassée près de leurs laboratoires, en Suisse.

Il s’agit d’une première, selon Ariel Anbar, professeur à la School of Earth and Space Exploration, membre de l’équipe : « la détection de mouvements à cette échelle n’a jamais été envisagée auparavant dans le cadre de la recherche de traces de vie extra-terrestres ». Encore à l’état de prototype, l’appareil devrait à terme être présenté à la Nasa et à l’agence spatiale européenne (Esa), afin de l’utiliser, espèrent les chercheurs, dans le cadre de prochaines missions spatiales.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous