Les océans pollués par 269 000 tonnes de déchets plastiques

Selon la toute première étude sur la quantité de déchets en plastique dans les océans du globe, il y en aurait 269 000 tonnes. Une estimation à considérer comme "un minimum".

La répartition des déchets de plastique dans l'océan mondial / © Marcus Eriksen et al.

La répartition des déchets de plastique dans l’océan mondial / © Marcus Eriksen et al.

Il y aurait près de 269 000 tonnes de déchets plastiques dans les océans. Des chercheurs australiens, chiliens, américains, français, néo-zélandais et sud-africains, ont prélevé, pour la toute première fois, des échantillons dans tous les océans du globe, sur plus de 1500 sites, pendant 24 campagnes océanographiques, entre 2007 et 2013.

Publiée le 10 décembre dans la revue scientifique Plos One (Public Library of Science), leur étude estime ainsi le nombre de déchets en plastique flottant dans les eaux mondiales, à 5,25 milliards de morceaux, pour une masse totale de 268 940 – l’équivalent de 26 Tour Eiffel, note le site Futura Sciences.

Selon les chercheurs, « les débris plastiques et microplastiques sont présents sur l’ensemble de l’océan mondial ». Les scientifiques observent en outre une forte dispersion des débris, éparpillés par le courant océanique et le vent, ce qui expliquerait des volumes de détritus flottants quasi-similaires dans l’hémisphère Nord et dans l’hémisphère Sud – alors que la partie Nord du globe, plus industrialisée, est la zone recevant le plus de déchets.

Un 7ème continent

Les chiffres dévoilés par l’équipe internationale reposent, indiquent les scientifiques, sur des estimations « très prudentes », et peuvent être considérées comme « un minimum ». Car des « gisements » de plastiques ne sont pas pris en compte, tels que les déchets échouant sur les côtes, ou les sédiments sous-marins. « La surface de l’océan n’est pas la destination ultime des déchets de plastique », notent ainsi les chercheurs.

Les plastiques, qui se dégradent très lentement (plusieurs centaines d’années), « contaminent tous les écosystèmes océaniques, y compris les organismes marins, le zooplancton et les espèces vivant dans les sédiments », indique au Monde, l’américain Marcus Eriksen, qui a dirigé l’équipe de scientifiques.

Dans tous les océans du monde, ces déchets se rejoignent, formant des « gyres » océaniques », de vastes zones de convergence. Dans l’océan Pacifique, s’est ainsi formée une « mer de plastique », véritable « 7ème continent », grand comme six fois la France. « Les étouffements de certaines espèces comme les tortues à cause des plastiques sont un vrai problème », nous expliquait François Galgani, océanographe et chercheur à l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER), en mars 2013. Selon lui, les plastiques pourraient à terme « déséquilibrer les écosystèmes ».

 

 

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous