Paris: le PCF regrette des coupes dans le budget des écoles

logo AFP

Le groupe PCF au Conseil de Paris a critiqué jeudi la baisse des budgets alloués aux transports scolaires et aux classes de découverte, dans le budget primitif 2015 de la Ville de Paris.

Le PCF, globalement satisfait des grands équilibres du budget, a déposé sur ce sujet deux amendements. Le premier demande que « le budget alloué à la Dasco (Direction des affaires scolaires, ndlr) pour les transports dans les sorties scolaires soit maintenu au niveau de l’exercice précédent »; le second que l’enveloppe « destinée au financement des classes découvertes et autres services annexes (soit) abondée de 600.000 euros, afin de revenir au montant de l’exercice 2014 ».

Le syndicat SNUipp-FSU de Paris (majoritaire dans le premier degré) avait dénoncé mercredi dans un communiqué de « fortes diminutions dans divers financements alloués aux écoles ». Il avait notamment fait état d’une diminution de « près de 50% du budget des transports scolaires, soit plusieurs centaines de milliers d’euros », qui limiterait « grandement les sorties scolaires ».

Interrogé par l’AFP au cours du point presse de l’exécutif préparatoire au Conseil de Paris, l’adjoint en charge des Finances Julien Bargeton (PS) a répondu que les efforts d’économies demandés concernaient des « éléments de support » et ne diminueraient pas la « qualité » des dispositifs à destination des écoliers.

L’adjointe chargée des affaires scolaires Alexandra Cordebard (PS) a de son côté souligné que le budget de fonctionnement pour l’éducation était « stable », et le budget d’investissement « très ambitieux ». « Le budget emploi est un budget exceptionnel(…) il permettra de passer à une phase de stabilisation et de renforcement de nos activités périscolaires dans d’excellentes conditions ».

S’agissant du budget des transports alloué aux écoles, elle a souligné la volonté de la Ville de « participer à l’ambition de baisse des particules à Paris en faisant diminuer de manière significative les transports en bus diesel », et de « réorienter les manières de se déplacer ».

« Nous allons prendre attache avec la RATP pour renégocier les conditions de transport des enfants », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs la Ville veut « donner la priorité (…) aux offres de sortie (…) aux quartiers prioritaires », a-t-elle affirmé. « La nouvelle carte de l’éducation prioritaire va être finalisée dans peu de temps, nous avons d’autres écoles hors carte que nous continuerons à aider, nous voulons mettre la priorité sur ces écoles-là, et c’est ça qui redessinera la carte de nos aides », a-t-elle dit.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous