Des buralistes expriment leur « ras-le-bol » à la frontière italienne

logo AFP

Une centaine de buralistes du sud-est de la France, selon les forces de l’ordre et les organisateurs, ont manifesté samedi à la frontière franco-italienne pour exprimer leur « ras-le-bol ».

Venus des départements des Alpes-Maritimes, du Var, du Vaucluse, des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes, ces buralistes « en colère » se sont d’abord rassemblés au péage autoroutier de La Turbie (Alpes-Maritimes) pour diffuser aux automobilistes en route pour l’Italie des tracts résumant leurs revendications.

Ils ont ensuite gagné Vintimille, en Italie, pour tenter de continuer la même opération de tractage autour d’un débit de tabac. Présents en nombre, les carabiniers italiens les en ont empêchés et les buralistes ont regagné la France après quelques minutes.

« Nous sommes contre les futurs paquets génériques, contre la hausse des prix du tabac et contre la politique de santé aberrante du gouvernement », a résumé Christian Walosik, président de la fédération des buralistes de Méditerranée, qui regroupe environ 3.000 professionnels: « En France, le prix du paquet de cigarettes le plus vendu est de 7 € alors qu’il n’est que de 5 EUR en Italie, et encore moins sur internet ».

Quelque 700 à 1.000 buralistes avaient déjà manifesté jeudi à Nantes, à la veille du vote à l’assemblée nationale d’un amendement présenté par le gouvernement qui met fin à l’augmentation automatique du prix du tabac et revient sur la décision d’augmenter le tarif des paquets de cigarettes de 30 centimes au 1er janvier 2015.

« C’est une avancée positive », a commenté M. Walosik, « mais nous serons vigilants quant à l’application de cette mesure ». « Et si tel n’était pas le cas, nous serions alors beaucoup moins gentils qu’aujourd’hui », a-t-il aussi menacé. Les députés ont également voté l’interdiction de la vente de tabac sur internet, une demande de longue date de la profession.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous