Rythmes scolaires : les maires décrochent la pérennisation du fonds de soutien

Manuel Valls a annoncé la pérennisation du fonds de soutien aux rythmes scolaires, ainsi qu’une évaluation prochaine de la réforme, en lien avec l’Association des Maires de France.

Réforme rythmes scolaires

Réforme rythmes scolaires © RVNW – Fotolia.com

Alors que l’Association des maires des grandes villes de France (AMGVF) pointait du doigt, le 19 novembre, le surcoût de la réforme des rythmes scolaires – qui se situerait entre 2 et 3 millions d’euros par an -, le Premier ministre, Manuel Valls, se veut rassurant.

Comme le rappelle Les Echos, « l’annonce, fin octobre, par le gouvernement, du prolongement du fonds d’aide de l’Etat pour la seule année 2015-2016 (50 euros par an et par enfant pour la plupart des communes, majorés de 40 euros pour les communes pauvres) n’avait pas suffi à apaiser les inquiétudes des élus. »

« Les communes ne peuvent être tenues responsables d’une réforme décidée par l’Etat et qui pèse lourd tant en termes financiers qu’en termes de réorganisation et de renégociation des contrats de travail. Une réforme qui par ailleurs suscite un mécontentement de parents et d’enseignants, auxquels les élus doivent quotidiennement faire face », avait en outre indiqué l’AMGVF.

Un fond « maintenu à son montant actuel »

Invité en clôture du 97ème Congrès de l’Association des Maires de France (AMF), jeudi 27 novembre, Manuel Valls a franchi un cap : il a officialisé la pérennisation du fonds de soutien aux rythmes scolaires, au delà de l’année 2015-2016. « Le fonds d’amorçage sera désormais un fonds de soutien aux communes. Il sera maintenu à son montant actuel, soit 400 millions d’euros pour la rentrée 2015. J’ai entendu votre besoin d’être accompagnés par l’État dans la durée, pour consolider cette grande réforme », a lancé le Premier ministre lors de son discours.

La ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, a salué, ce vendredi, cette décision. La veille, lors du même congrès, elle avait lancé : « il faudrait être sourd pour ne pas vous entendre, et nous allons travailler ensemble ».

Le gouvernement a annoncé en parallèle la mise en place d’une évaluation de la réforme des rythmes scolaires, en lien avec l’AMF, en juin 2015. Pour que « les maires échangent des idées » et deviennent « de vrais partenaires » de l’école, une « banque de données » des activités périscolaires sera également créée.

« Dans un contexte budgétaire contraint, à travers cet accompagnement aux communes, le gouvernement donne la priorité à la jeunesse de notre pays et réaffirme son soutien à la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires, essentielle pour permettre à tous les enfants de mieux apprendre et de réussir à l’école », indique Najat Vallaud-Belkacem, dans un communiqué.

 

 

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous