Rythmes scolaires: l’aide de l’Etat « sera pérennisée » (Valls)

logo AFP

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé jeudi aux maires que l’aide de l’État accompagnant les communes pour la réforme des rythmes scolaires « sera pérennisée au-delà de l’année 2015-2016 ».

« J’ai entendu votre besoin d’être accompagnés par l’État dans la durée pour consolider cette grande réforme », a déclaré Manuel Valls lors du congrès des maires de France, donnant ainsi satisfaction à une revendication formulée par l’association des maires de France dès le lancement de la réforme à la rentrée 2013-2014.

L’aide vise à faciliter la prise en charge de nouvelles activités péri-scolaires.

Le chef du gouvernement a rappelé qu' »un fonds d’amorçage » a été mis en place en 2013 pour soutenir les communes, avec 50 euros par écolier et par an (et 40 euros supplémentaires pour les communes en difficulté). 400 millions d’euros sont prévus à cette fin pour la rentrée 2015.

« Nous avons donc décidé que l’aide de l’Etat au développement des activités périscolaires sera pérennisée au-delà de l’année 2015-2016. Autrement dit, le fonds d’amorçage sera désormais un fonds de soutien aux communes », a affirmé Manuel Valls à la tribune.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous