L’AMF dénonce un « jacobinisme » inadapté aux réalités des outre-mer

logo AFP

Le président de l’Association des maires de France (AMF), Jacques Pélissard, a affirmé lundi que le « jacobinisme », qui préside aux réformes comme celle emblématique des rythmes scolaires, n’était « plus d’actualité » dans les outre-mer.

M. Pélissard accueillait dans les locaux de l’AMF la première journée du 97e Congrès traditionnellement consacrée aux maires des départements et collectivités d’outre-mer, qui ont fait part des multiples difficultés voire de leur incapacité à appliquer des réformes pensées très loin de leurs réalités.

Ainsi sur les rythmes scolaires, le président de l’association des maires de Guyane, David Riché, a raconté le quotidien d’enfants guyanais « qui se lèvent à 4H du matin pour prendre la pirogue et aller à l’école ». « Je ne pense pas qu’une journée pleine le mercredi soit favorable à leur métabolisme », a ajouté M. Riché, maire de Roura, commune de 3.000 habitants sur une superficie « 80 fois celle de Bordeaux ».

« C’est méconnaître la réalité », a estimé Jacques Pélissard. De même sur la réforme territoriale qui imposerait un chiffre plancher de 20.000 habitants pour les intercommunalités: « c’est une erreur », a-t-il ajouté, « et cela vaut aussi pour le financement des Sdis (services départementaux d’incendie et de secours) ».

« C’est un jacobinisme qui n’est plus d’actualité. Il faut laisser une possibilité d’adaptation », a soutenu le président de l’AMF, pour qui il revient « aux élus de porter des solutions » adaptées à leur territoire.

Pour valoriser leurs atouts ou rattraper des retards structurels dans les équipements, les maires ultramarins estiment « qu’au lieu d’une baisse de dotation, nous aurions plutôt besoin de ressources nouvelles », selon les termes de Jean-Claude Lombion, président de l’association des maires de la Guadeloupe.

L’idée d’une « motion spécifique » de l’AMF sur les outre-mer pour promouvoir une « approche différenciée » a été portée lors des débats. Elle devrait être travaillée pour « être remise demain (mardi) à la ministre George Pau-Langevin » qui recevra les élus au ministère des Outre-mer.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous