Egalité filles/garçons: Vallaud-Belkacem va présenter des outils pédagogiques

logo AFP

La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem présentera mardi des outils pédagogiques pour l’égalité filles-garçons, dans le cadre du dispositif qui succède à l’expérimentation « ABCD de l’égalité ».

« L’année dernière certains sujets ont fait polémique. Là, il y aura un site destiné à tout un chacun, aussi bien aux parents qu’aux professeurs, où les choses vont pouvoir se faire en toute transparence », a expliqué Paul Raoult, président de la fédération de parents d’élèves FCPE, qui a été reçu rue de Grenelle la semaine dernière en amont des annonces, de même que la Peep.

« Ça va dans un bon sens », a-t-il estimé, précisant que certains outils étaient « encore à construire ». « A moins d’être vraiment de très, très, très mauvaise foi, il n’y a pas matière à polémiquer là-dessus. C’est bien à l’école de mettre en place cette égalité de traitement entre les garçons et les filles », a-t-il ajouté.

« C’est un plan bien orienté, mais trop timide dans le volet formation des enseignants », a estimé Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire.

L’année dernière avec l’expérimentation des ABCD, on avait laissé les enseignants « en première ligne, se débrouiller tous seuls, calomniés », il avait manqué un travail pédagogique pour expliquer les choses aux parents, a-t-il souligné.

Les « ABCD de l’égalité », expérimentation lancée en 2013 dans 600 classes volontaires par l’ancien ministre Vincent Peillon et Mme Vallaud-Belkacem pour éduquer à l’égalité filles-garçons, avaient été attaqués par des mouvements d’extrême droite emmenés par Farida Belghoul qui avaient répandu des rumeurs infondées sur des garçons obligés de porter des robes ou des cours de masturbation en maternelle.

Cette expérimentation avait aussi été prise pour cible par les antimariage homosexuel, qui dénonçaient un prétendu enseignement à l’école d’une théorie du genre niant, selon eux, la différence sexuelle.

Cet été, Benoît Hamon et Mme Vallaud-Belkacem avaient renoncé à la généralisation des ABCD, initialement envisagée pour la rentrée 2014, et promis à la place un « plan d’action » avec mise à disposition des enseignants, à l’automne, d’une « mallette pédagogique », des formations pour les professeurs et une inscription dans les futurs programmes, attendus en 2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous