Nicolas Sarkozy s’engage à abroger la réforme des rythmes scolaires

Lors d’un meeting mercredi soir à Mulhouse, Nicolas Sarkozy a promis de faire abroger la réforme des rythmes scolaires, s’il revenait au pouvoir en 2017.

© Albachiaraa - Fotolia

© Albachiaraa – Fotolia

Mercredi soir, lors de son 13e meeting, tenu à Mulhouse, Nicolas Sarkozy a pris pour cible la réforme des rythmes scolaires. Il s’est en effet engagé à revenir à la semaine de quatre jours, s’il était réélu en 2017. «L’école, c’est pour apprendre à lire, à écrire, à compter, pas pour faire de la poterie (…) La mission première, ce n’est pas pour qu’ils aillent en périscolaire mais qu’ils aillent à l’école », a déclaré l’ancien chef de l’Etat.

Les réactions du PS

Des propos que le Parti socialiste dénonce dans un communiqué publié ce jeudi 20 novembre. Ce que Nicolas Sarkozy « n’ose pas dire aux Français, c’est son intention de revenir à la semaine de quatre jours, celle qu’il avait lui-même imposée quand il était au pouvoir et qui avait alors suscité le rejet unanime de la communauté éducative. (…) Derrière l’abrogation se cache en vérité un grand retour en arrière », soulignent Colombe Brossel et Yannick Trigance, secrétaires nationaux du PS. « Sarkozy refuse encore de considérer que le travail des enseignants sur le temps scolaire peut être complété sur le temps périscolaire par celui des associations, des artistes, des mouvements d’éducation populaire ou des animateurs des collectivités locales », poursuit le PS. L’ancien chef de l’Etat « renoue avec son passé, une nouvelle fois, il fait bien peu de cas de l’institution scolaire, qu’il a rendue exsangue et sans perspectives quand il était au pouvoir », note enfin le communiqué.

Source(s) :
  • AFP

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous