Supaero lance son 1er « Mooc » sur la mécanique du vol des avions

logo AFP

L’ISAE-Supaero, qui a formé des générations d’ingénieurs aéronautiques à Toulouse, se met à l’heure des « Moocs » (Massive Online Open Course) qui mettent à disposition de tous des cours de haut niveau, libres d’accès sur internet et interactifs.

La grande école a annoncé jeudi l’ouverture des inscriptions sur France Université Numérique : http://moocavion.isae.fr pour ce programme de 8 semaines qui débutera le 26 janvier prochain.

Les Moocs se sont multipliés depuis le début de la décennie en partant des grandes universités américaines. Ces formations gratuites affichent des dizaines voire des centaines de milliers d’inscrits, un succès colossal même si ceux qui persévèrent jusqu’à la fin du cycle dépassent rarement 15%.

La France s’est positionnée sur ce créneau au début 2014 en lançant d’emblée plusieurs dizaines de Moocs accessibles par la plateforme de France université numérique (Fun).

Le « Mooc-avion: introduction à la mécanique du vol », alternera théorie et pratique, articulé autour de séquences de cours, de mises en situation réelles et virtuelles avec les moyens d’expérimentation de l’ISAE, et d’exercices pratiques, indique l’institut dans un communiqué.

Chaque semaine, les vidéos du cours sont suivies de questionnaires (QCM) d’évaluation. Une évaluation finale permettra en cas de succès d’obtenir une attestation de suivi du Mooc-Avion.

Pour les porteurs du projet, à l’issue du programme les participants seront capables notamment de « comprendre comment vole un avion (…) et d’expliquer l’effet des commandes de vol ».

Cette expérience de « partage du savoir-faire » de l’ISAE est aussi l’occasion « de susciter des vocations pour les carrières d’ingénieur auprès des jeunes éloignés des structures de l’enseignement supérieur » a souligné le directeur général de l’ISAE-Supaero, Olivier Lesbre, cité par le communiqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous