Salon de l’Education : « un planétarium numérique pour découvrir le ciel »

Planète Sciences proposera des animations sur le stand de la CASDEN au Salon de l'Education, du 27 au 30 novembre. Entretien avec la directrice de cette association.

Sophie Guiraudon, directrice Planète Sciences

Sophie Guiraudon, directrice Planète Sciences

Entretien avec Sophie Guiraudon, directrice de Planète Sciences

Pouvez-vous nous présenter votre association ?

Planète Sciences est une association loi 1901, créée en 1962. Elle fonctionne grâce à 80 salariés, dont 21 au niveau national et répartis dans les dix délégations présentes sur le territoire. L’association rassemble 300 animateurs spécialisés et un millier de bénévoles. Notre objectif est de développer des projets scientifiques et techniques auprès des jeunes, aussi bien à l’école, qu’au collège, au lycée et dans l’enseignement supérieur. L’astronomie, l’espace, la robotique, l’environnement et le numérique sont les thèmes autour desquels nous proposons nos projets expérimentaux aux enseignants et aux jeunes.

Quelles animations allez-vous proposer lors du Salon européen de l’éducation sur le stand CASDEN ?

Nous allons installer pour ce Salon un planétarium numérique, afin de faire découvrir le ciel au public. L’animation pourra accueillir de 20 à 25 personnes, lors de séances régulières durant chacune une vingtaine de minutes. Un animateur sera présent pour expliquer comment fonctionne le système solaire, la voie lactée, les étoiles… Les visiteurs seront plongés dans le noir et ils auront l’impression d’avoir la voûte céleste au dessus de leur tête. Ce planétarium a été développé dans le cadre du projet « Sur la Route des Sciences », dont la CASDEN est partenaire.

Quelles actions pédagogiques proposez-vous toute l’année ?

Nous organisons deux grands événements sur la robotique qui réunissent chaque année entre 1500 et 2000 jeunes, avec plusieurs finales régionales puis une finale nationale : les Trophées de robotique, s’adressent aux collégiens et lycéens, tandis que la coupe de France de robotique est destinée aux lycées et écoles d’ingénieurs. Au niveau de l’espace, nous développons des clubs autour de la construction de mini fusées suivis par exemple par des professeurs de SVT et de physique. Le Rocketry Challenge  permet aux jeunes de concourir à une manifestation internationale. D’autres projets s’adressent aux établissements du premier et second degré. L’opération « Un ballon pour l’école » consiste à mettre à leur disposition des ballons sondes permettant aux écoliers, collégiens ou lycéens de concevoir et réaliser des nacelles expérimentales qui seront embarquées sous ces ballons.

C’est à partir de notre projet éducatif que nous donnons le goût des sciences et des techniques aux jeunes de 8 à 25 ans, en les mettant au cœur d’une démarche expérimentale. Comme dans un laboratoire, ils testent, ils échouent, ils recommencent, ils apprennent de leurs erreurs et développent ainsi leur esprit critique.

Comment faire aimer les sciences ?

Cela passe avant tout par l’expérimentation ! Nous travaillons dans les écoles et sur le temps périscolaire. Pendant un trimestre, nos animateurs développent des ateliers de découverte et d’expérimentation autour de l’électricité, de l’eau par exemple. Notre particularité est de développer la curiosité des jeunes, en passant de la théorie à la pratique. Elle donne aux jeunes une approche critique et pragmatique des problèmes. Les sciences et les techniques leur sembleront ainsi plus accessibles.

Comment se porte l’emploi des jeunes dans le domaine des sciences en France ?

De nombreuses entreprises sont à la recherche de jeunes ingénieurs. Ainsi, nous travaillons avec des partenaires comme le CNES, SAFRAN ou EUTELSAT, qui nous ont confié des développements de projets et la mission de créer des clubs avec des jeunes. C’est important pour eux car de ces initiatives vont émerger un certain nombre de vocations. D’ailleurs, de nombreux jeunes qui ont commencé chez nous sont aujourd’hui devenus ingénieurs et, souvent aussi, des bénévoles actifs au sein de notre association.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous