Les universités de Bordeaux et du Pays basque lancent un campus eurorégional

logo AFP

Les universités de Bordeaux et du Pays basque ont lancé officiellement mercredi à Bordeaux un « campus d’excellence eurorégional », dans le cadre de l’eurorégion formée par l’Aquitaine et l’Euskadi, en Espagne.

L’eurorégion Aquitaine-Euskadi, créée en décembre 2011 et qui compte 5,5 millions d’habitants, a pour vocation de consolider la coopération transfrontalière et la position des deux régions au sein de l’Union européenne.

Selon l’université de Bordeaux, le campus eurorégional, dématérialisé mais organisé autour des deux pôles universitaires, concerne près de 150.000 étudiants et plus de 18.000 chercheurs. La mobilité des étudiants, des chercheurs et des professeurs; la diversification de l’offre de formation; les partenariats en matière de recherche et une internationalisation plus grande des deux sites, font partie des objectifs de cette nouvelle entité.

« C’est un aboutissement et un point de départ », s’est félicité lors d’une conférence de presse le président de l’Université de Bordeaux, Manuel Tunon de Lara, rappelant que la coopération entre les deux établissements avait débuté il y a vingt ans. Pour Iñaki Goirizelaia, recteur de l’université du Pays basque, il s’agit de créer un « campus sans frontières, ouvert aux transfert de connaissances » et permettant d’augmenter « la visibilité internationale » des deux universités.

Présent à la signature, le président de la Région Aquitaine, Alain Rousset, a rappelé que l’enseignement, la formation et la recherche était « le principal axe » de la coopération au sein de l’eurorégion. Son homologue de la communauté autonome du Pays basque, Iñigo Urkullu, également président de l’eurorégion, a salué pour sa part la naissance d’un « campus d’excellence international » qui va permettre de « grandir ensemble ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous