Tablettes à l’école : batterie déchargée = zéro pointé ?

Jack Koch

En 2016, tous les élèves de 5e pourront utiliser une tablette numérique à l'école pour apprendre en s'amusant. A condition de recharger correctement les batteries !

Tablettes à l’école : batterie déchargée = zéro pointé ?

A la rentrée 2016, tous les élèves de 5e de France seront équipés de tablettes numériques. C’est ce qu’a annoncé début novembre le président de la République François Hollande. Si les élèves se réjouissent très certainement de cette annonce, qu’en pensent les enseignants et les spécialistes du numérique ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les réactions sont très mitigées. Le président de la Société informatique de France (SIF), Colin de la Higuera, n’est pas convaincu par cette annonce. Pour lui, équiper les élèves en tablettes n’est pas la priorité. « Quand on effectue une simulation de ce que coûterait d’équiper une classe d’âge en tablettes, on se rend compte que c’est colossal. Il y a fort à craindre que l’essentiel, la formation des enseignants, ne passe à la trappe. C’est pourtant la clé du problème », déplore-t-il. Un avis partagé par Pierre Mœglin, professeur en sciences de l’information et de la communication à Paris 13. « En fait, l’essentiel est ailleurs : il faudrait une véritable formation, associant compétence technique, intelligence de l’algorithmique, compréhension des enjeux documentaires et communicationnels. Nous en sommes loin ! », estime-t-il, reconnaissant toutefois que les tablettes peuvent favoriser la mobilité des apprentissages, de l’école à la maison.

Quant au philosophe Bernard Stiegler, spécialiste des technologies numériques, il juge qu’à l’école, « les tablettes n’ont aucun intérêt ». Tout comme Bruno Modica, enseignant agrégé d’histoire-géographie et président de l’association Les Clionautes, pour qui les ordinateurs sont bien plus intéressants. « La tablette favorise le zapping, alors que les élèves, au collège et encore au lycée, doivent être amenés sur le chemin de la concentration. Nous n’avons pas besoin d’une fenêtre ouverte aux sollicitations marchandes qui, au final, ne donnera pas aux élèves l’habitude de la concentration et de l’effort », souligne-t-il.

Et vous, pensez-vous que les tablettes tactiles ont leur place dans les salles de classe ?

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous