Vacances de la Toussaint : comment décompresser ?

Après sept semaines d’école, les premières vacances scolaires sont bienvenues. Deux enseignants livrent leurs astuces pour lever le pied.

At the seaside

At the seaside ©olly -fotolia.com

« Ces vacances de la Toussaint étaient attendues ! », voilà le ressenti de Zoé, professeur des écoles en CM1/CM2 à Saint-Denis, après une semaine de congés. Quel que soit le niveau d’enseignement, la rentrée constitue une période stressante qui demande beaucoup d’investissement et d’énergie. Alice, professeur d’Histoire en Haute-Savoie confirme cet état de fatigue général : « J’enseigne à temps partiel cette année, je me sens donc en meilleure forme que les années précédentes. Cependant, j’ai souvent été extrêmement fatiguée à cette période, aussi bien physiquement que nerveusement. »

Un sentiment collectif confirmé par l’étude de la MGEN  parue le 16 octobre qui affirme que 45% des jeunes enseignants trouvent leur métier très fatigant. Zoé poursuit : « Beaucoup pensent que nous avons trop de vacances  mais il faut savoir que nos journées ne se finissent pas lorsque les élèves rentrent chez eux. Cette année, je quitte la classe très souvent après 18 heures. Je range, je souffle un peu en discutant avec les collègues, je corrige les cahiers. Le week-end, je consacre une journée à la préparation de la semaine suivante. En période scolaire, on s’investit beaucoup et ça ne nous laisse pas beaucoup de temps pour la détente ». Des heures supplémentaires peuvent aussi être imposées par l’établissement scolaire : « Certaines réunions durent jusque tard le soir et ne mènent à rien de concret. La hiérarchie en demande parfois beaucoup et cela nous donne l’impression d’être corvéable à merci », déplore Alice.

 

Se détacher de la salle de classe

Les vacances scolaires sont donc la période propice pour se vider la tête. Reste que la transition est parfois difficile : « Au début de ma carrière, j’avais du mal à ne plus y penser, mais après trois ans d’enseignement, j’arrive plus facilement à faire la coupure », remarque Zoé. Les deux enseignantes sont unanimes, le meilleur moyen de décompresser, c’est de se mettre au vert quelques jours : « J’essaie de partir un peu à chaque période de vacances scolaires pour penser à autre chose. Cela permet de découvrir d’autres villes et de sortir de l’atmosphère de la salle de classe. » Les vacances permettent de prendre du temps pour soi : « Lorsque mes enfants sont à la crèche ou au centre aéré, il m’arrive d’aller au spa, au restaurant ou de pratiquer des activités sportives plus intensives », explique la professeur de Haute-Savoie.

Savoir conjuguer travail et détente

Une dizaine de jours de pause qui permettent également aux professeurs de corriger les copies et d’avancer dans la préparation de leur programme. Pour l’organisation, à chacun sa méthode. Zoé préfère « scinder les deux semaines de vacances » pour bien différencier le travail et la détente, tandis qu’Alice profite de son temps partiel pour anticiper et ne pas avoir besoin de se replonger trop tôt dans son cartable : « Mon emploi du temps me libère des demies journées dans la semaine, cela me permet d’aborder les vacances plus sereinement. »  Etendues à deux semaines depuis 2012, les vacances de la Toussaint permettent aux enseignants de décompresser… et de tenir jusqu’à Noël.

 

Maelenn Le Gorrec

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous