Appel à la grève jeudi 15 mai dans la fonction publique

Les fonctionnaires de France sont appelés à participer à une journée nationale d'action ce jeudi 15 mai, organisée par sept syndicats. Ces derniers dénoncent "l'absence de négociations salariales dans la fonction publique et la dégradation des conditions de travail".

Les syndicats (FSU, CFDT, CGT, CFTC, SOLIDAIRES, UNSA et FA-FP) appellent les personnels de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche à se mobiliser et à être en grève ce jeudi 15 mai. Pour mettre un terme à la baisse du pouvoir d’achat, les syndicats exigent  » l’arrêt du gel du point d’indice, la revalorisation des salaires, la création d’emplois statutaires qui répondent aux besoins des Français, la fin de la précarisation de l’emploi public et de la multiplication des emplois à temps incomplet ».

Plan d’économies de 50 milliards d’euros

Suite au discours de politique générale du Premier ministre, les fonctionnaires craignent de faire les frais du plan d’économies de 50 milliards d’euros annoncé par l’exécutif d’ici 2017. Manuel Valls avait en effet indiqué que l’Etat serait mis à contribution à hauteur de 19 milliards d’euros, l’Assurance-maladie à 10 milliards d’euros et les collectivités à 10 milliards, restant vague sur les autres 11 milliards.

Cette grève, qui concerne cinq millions de fonctionnaires français, a pour but d’exiger de réelles négociations sur les rémunérations, de réduire les 50 milliards d’euros de dépenses publiques et de garantir des emplois publics de qualité correspondant aux besoins.

2 commentaires sur "Appel à la grève jeudi 15 mai dans la fonction publique"

  1. Benjamin Arnaud  14 mai 2014 à 12 h 26 min

    Rien n’est dit de Force Ouvrière qui est bien le seul syndicat à appeler à la grève et à des manifestations sur des mots d’ordre beaucoup plus clairs que la simple et vague revendication d’une « revalorisation des salaires ». FO fait clairement le lien entre le gel du point d’indice depuis 4 ans et la politique de rigueur budgétaire, c’est pour ça qu’elle appelle les fonctionnaires à se mettre en grève et à manifester en nombre. Voilà un extrait de leur appel :

    Face à une politique d’austérité aggravée chaque jour par de nouvelles mesures antisociales qui affaiblissent le service public et les conditions de vie et de travail des fonctionnaires et agents publics, FO rappelle ses revendications :
    – Retrait du pacte de responsabilité et de la réduction des dépenses publiques de 54 milliards qui l’accompagne,
    – Augmentation immédiate de 8 % de la valeur du point d’indice et attribution uniforme de 50 points sur la grille indiciaire,
    – Arrêt de la MAP et des destructions d’emplois,
    – Maintien du statut général et des statuts particuliers de corps,
    – Refonte et revalorisation de la grille indiciaire (C, B et A),
    – Amélioration des conditions de travail et des rémunérations des agents non titulaires,
    – Retrait du projet de loi de décentralisation et maintien des départements et des régions.

    Le nerf central de la grève de demain c’est bien le pacte de responsabilité. Au cas où certains syndicats (comme la CFDT?) aimeraient le faire oublier en appelant sur des mots d’ordre peu clairs et faibles, de peur qu’une mobilisation trop massive ne mette en danger ce pacte, que certains ont signé, je le rappelle : demain, les fonctionnaires se mobiliseront contre la politique destructrice du gouvernement Hollande-Valls et leur pacte de responsabilité, politique à l’origine de l’état de la fonction publique aujourd’hui.

    Moi, étudiant, je suis aussi touché par cette politique à travers les réformes Fioraso et auparavant LRU (Pécresse).Signaler un abus

    Répondre
  2. bibic  14 mai 2014 à 20 h 29 min

    Marre de taper sur le salaire des fonctionnaires . 25 ans d’ancienneté et 1730 euros nets avec 300 euros de primes dedans heureusement !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous