Rythmes scolaires : Benoît Hamon annonce des assouplissements adaptés aux « réalités locales »

Le ministre de l'Éducation nationale, Benoît Hamon, a annoncé ce matin plusieurs assouplissements à la réforme des rythmes scolaires voulue par son prédécesseur. Il propose aux écoles de concentrer les activités périscolaires sur une seule demi-journée.

Il n’y aura « pas de retour aux 4 jours » dans le nouveau texte que va présenter le ministre de l’Education Benoît Hamon sur la réforme des rythmes scolaires. Mais pour répondre à la grogne des municipalités confrontées à des problèmes de financement et de ressources humaines, le ministre a annoncé, ce matin au micro de RTL, plusieurs assouplissements adaptés aux « réalités locales ».

Il a d’abord expliqué que plutôt que de consacrer une heure par jour aux activités périscolaires, celles-ci pourraient être concentrées sur une demi-journée de la semaine. Cela facilitera « une organisation du temps scolaire qui permet de passer des partenariats avec des associations, un conservatoire et d’organiser plus simplement le temps périscolaire. »

De plus, le ministre a également annoncé que la durée de la semaine pourrait être réduite d’une heure, de 24 à 23 heures : « le deuxième assouplissement que nous allons mettre en œuvre, c’est la possibilité d’alléger encore la semaine […] sous la forme d’un allongement du temps de travail au détriment des vacances scolaires, mais tout ceci sous réserve d’un accord avec la commune, la communuauté enseignante, évidemment le rectorat, et que l’objectif de cette nouvelle organisation du temps scolaire soit toujours la réussite de l’élève », a-t-il ajouté.

Une réforme appliquée à la prochaine rentrée

Le ministre a rappelé que toutes les communes devront appliquer la réforme des rythmes à la prochaine rentrée, car « si on imaginait qu’on pouvait de nouveau étaler, ce serait le désordre, et moi, je ne souhaite pas qu’il y ait trop de désordre ».

Source(s) :
  • Reuters

1 commentaire sur "Rythmes scolaires : Benoît Hamon annonce des assouplissements adaptés aux « réalités locales »"

  1. Nicolote  28 avril 2014 à 11 h 49 min

    Pas trop de désordre ??? Des calendriers annuels déjà différents en fonction des zones. Des organisations hebdomadaires en fonction de particularités tellement localisées que cela sera un vrai casse-tête chinois de les régler pour l’administration : remplacements (sur quelle base horaire hebdomadaire entre deux villes pouvant être voisines : 23 ou 24 h, sur quelles demi-journées ?…) ; postes partagés (ça va être sympa de régler le problème des collègues affectés sur 4 postes différents parfois dans des villes différentes), j’en passe et des meilleures… Pour moi, je trouve très regrettable que la parole des professionnels enseignants soit aussi peu entendue et je ne peux que craindre un éclatement de l’unité nationale autour de l’école publique à cause de toutes ces libertés qui seront accordées aux municipalités ! Il faut savoir revenir en arrière parfois, remettre tout à plat et reconstruire un projet qui aura plus de chance de mettre tout le monde d’accord… C’est quand même dommage que ce gouvernement écoute si peu le peuple qui l’a élu !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous