Rythmes scolaires : 370 millions ajoutés au fonds d’amorçage (Ayrault)

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé lors du Congrès des maires l'ajout d'une enveloppe de 370 millions d'euros au fonds d'amorçage pour aider les communes à mettre en place la réforme des rythmes scolaires.

370 millions d’euros supplémentaires seront pris en charge par l’Etat « dans le cadre de la prorogation » du fonds d’amorçage pour les communes revenant à la semaine de 4,5 jours. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault l’a souligné hier lors du Congrès des maires.

Ce fonds d’amorçage, dont la prolongation en 2014 pour toutes les communes a été annoncée en octobre, est destiné à aider les collectivités à appliquer la réforme des rythmes scolaires. Dans une lettre ouverte adressée hier aux maires de France, la FCPE, principale fédération de parents d’élèves, réclame sa transformation en fonds pérenne, avec, en contrepartie « bien entendu, la gratuité [des] activités [périscolaires] pour les familles ».

Le Premier ministre a également annoncé que « les autorités académiques ont reçu des instructions pour laisser le maximum de temps à l’élaboration des projets pour la rentrée 2014, jusqu’au 31 janvier pour ce qui concerne l’organisation des temps scolaires, au-delà si nécessaire pour l’élaboration des projets d’activités périscolaires à la rentrée 2014 par les communes ». Et a invité les recteurs, préfets et inspecteurs à « se mettre au service des maires ».

Le même jour, le président de l’UMP Jean-François Copé a réuni quelques centaines de maires au siège du parti, devant qui il a appelé François Hollande à « donner plus de temps aux maires de s’organiser » et à « laisser le libre choix aux maires d’appliquer la réforme ou non ».

Source(s) :
  • AEF

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous