Brigitte Marin, de l’IUFM à l’ESPE de l’académie de Créteil

Un administrateur provisoire a été nommé pour diriger chacune des écoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE) au 1er septembre dernier. Brigitte Marin pilote celle de l’académie de Créteil, intégrée à l’UPEC (Université Paris-Est Créteil). Rencontre.

Brigitte Marin

Brigitte Marin

Brigitte Marin fait partie des pionniers des ESPE (écoles supérieures du professorat et de l’éducation), lancées le 1er septembre dernier en remplacement des IUFM (Instituts universitaires de formation des maîtres). Nommée administratrice provisoire jusqu’aux élections du conseil (1) de l’école qui auront lieu mi-novembre et candidate au poste de directrice, elle est chargée de faire fonctionner l’ESPE de l’académie de Créteil, l’une des plus importantes de France avec 2700 étudiants tous degrés confondus.

Brigitte Marin connaît dans le moindre détail la réforme de la formation des enseignants pour y avoir participé : assesseure du Conseil des études et de la vie universitaire (CEVU) de l’UPEC l’an dernier, elle a contribué au projet d’élaboration de l’ESPE. « La nouvelle formation des futurs enseignants se met en place progressivement. Même si nous devrons ajuster les maquettes en fonction des retours, il est très motivant de participer à cette aventure. Les équipes sont particulièrement investies. Il existe une volonté commune de faire en sorte que la formation soit à la hauteur des attentes », témoigne Brigitte Marin.

+60% de candidats se destinant au 1er degré

A peine nommée, son premier chantier a été de constituer des listes pour les élections du conseil de l’ESPE, « ce qui est loin d’être accessoire ! », précise-t-elle. Parmi les premières difficultés rencontrées, « la mise en place des instances dans un système qui n’est pas encore institutionnalisé n’est pas toujours aisé », explique cette professeure des universités qui a enseigné dans le premier et le second degré, ainsi qu’au Greta. Ex-formatrice à l’IUFM de Créteil, elle s’attendait à devoir tâtonner au moment du lancement ESPE. En revanche, elle n’avait pas prévu une telle ampleur des inscriptions : « nous enregistrons une hausse de 60% du nombre d’étudiants qui se destinent au premier degré et également une progression dans le second degré. Cela crée une difficulté d’encadrement du mémoire que doivent rédiger ces futurs enseignants », souligne-t-elle.

A l’écouter, les choix en termes de campagne d’emplois doivent prendre en compte ce facteur : « dans les nouvelles maquettes de MEEF, le mémoire de recherche – d’environ 80 pages en master 2 – suppose un encadrement solide. Or nous manquons d’enseignants-chercheurs pour l’assurer. »

Un appel aux profs agrégés et certifiés

Pour y remédier, Brigitte Marin veut rétablir un équilibre dans les équipes pluri-catégorielles de l’ESPE. En effet l’ESPE de l’académie de Créteil est l’une des moins dotées de France en enseignants-chercheurs. C’est pourquoi « huit postes de professeurs agrégés et certifiés détachés dans l’enseignement supérieur ont été transformés en postes d’enseignants-chercheurs pour la prochaine campagne de recrutement en mai 2014 ». En attendant, les professeurs agrégés et certifiés peuvent être associés à l’encadrement des mémoires, « à condition qu’ils suivent un séminaire d’enseignant formateur, encadré par des enseignants-chercheurs »

Soucieux de tisser des liens forts entre les recherches en éducation, dans lesquelles elle est investie, et la diffusion des résultats de la recherche au service de la pédagogie, Brigitte Marin est aussi extrêmement attentive à ce que les étudiants de l’ESPE puissent construire leur professionnalisation en participant à des stages qui leur permettent une entrée progressive dans le métier, en cohérence avec les enseignements dispensés à l’ESPE. Pour cela, « ils doivent être accompagnés et prévenus à l’avance de leur établissement d’affectation. C’est le sens du travail mené en collaboration avec le rectorat. La professionnalisation de la formation est mon objectif numéro un ! »

Note(s) :
  • (1) Composé de 30 membres, dont 14 membres élus et 16 autres nommés par le rectorat et les présidents des universités Paris-Est Créteil, Paris-Est Marne la Vallée, Paris 8 et Paris 13

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous