Des chercheurs français expliquent leur choix de s’expatrier

L'info

Lemonde.fr publie des dizaines de témoignages de chercheurs français partis travailler à l'étranger, souvent attirés par une plus grande reconnaissance de leurs compétences et un meilleur salaire.

De nombreux chercheurs français expatriés témoignent sur lemonde.fr et pointent les obstacles rencontrés dans la recherche en France.

Impossible de devenir MCF sans connaître les bonnes personnes

« La France n’est pas compétitive sur le plan du salaire, des moyens et de la valorisation de la recherche », affirme par exemple Julie, 35 ans, post-doctorante en génétique à New York.

Après cinq ans de post-doc aux Etats-Unis, puis de retour en France dans l’espoir de devenir maître de conférences, Jérémy, 33 ans, déplore pour sa part qu' »il est quasi impossible d’être recruté MCF sans être déjà implanté dans les universités » et sans « connaître directement ou indirectement la personne influente du comité de sélection ».

Salaires trop faibles, trop peu de liens avec l’industrie…

« L’environnement R&D est malheureusement souvent plus favorable à l’étranger », remarque Thomas, 35 ans, docteur-ingénieur aujourd’hui installé en Allemagne. Comme beaucoup d’autres scientifiques, il a constaté que les partenariats entre recherche et industrie sont très peu encouragés en France.

« Je ne vois pas pourquoi je devrais être payée une misère avec mon niveau d’études et de performance ! » s’exclame quant à elle Eloïse, 35 ans, chercheur en biologie. Passée par les Etats-Unis puis l’Australie, elle est très satisfaite de ce choix et « ne pense jamais rentrer en France ! ».

Découvrez sur le visuel interactif du Monde des dizaines d’autres témoignages qui contribuent à expliquer la « fuite des cerveaux » française.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .


quatre × = 24

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.