16.05.2013
1 réaction

Les élèves français malades des maths

L'arithmophobie, vous connais­sez ? La pho­bie des maths est une vraie mala­die, étudiée de près par les cher­cheurs. Focus.
abstract black number background © jameschipper - Fotolia.com

abs­tract black num­ber back­ground © james­chip­per — Fotolia.com

Crampes, sueurs, maux de tête, nau­sées : ne cher­chez plus, vous faites des maths !
Enfin, pour ceux qui n'ont pas la bosse, bien sûr...

Une très sérieuse enquête menée par Rose Vukovic, pro­fes­seure en ensei­gne­ment à l'Université de New York, révèle en effet que la peur des maths s'installe pour cer­tains dès le plus jeune âge.

Cette peur les para­lyse, et nuit consi­dé­ra­ble­ment à leur per­for­mance en la matière. Comme le note Rose Vukovic, citée par le site cana­dien RIRE, "Les enfants ont sou­vent inté­rio­risé la crainte des mathé­ma­tiques. Plusieurs d'entre eux entrent en classe en décla­rant qu'ils ne sont pas bons en mathé­ma­tiques, et ce, même avant d'être entré dans une salle de classe."

Une vraie maladie

La crainte "inté­rio­ri­sée" conduit à des troubles phy­siques. Rose Vukovic cite dans son enquête "des maux de tête, des maux d'estomac, des bat­te­ments car­diaques rapides", et l'on pou­vait lire dans un article de L'Express, s'appuyant cette fois sur une étude de deux cher­cheurs de l'Université de Chicago, que la peur des maths pou­vait déclen­cher des maux de tête épouvantables.

Quand la peur devient trop enva­his­sante, l'élève va même déve­lop­per une véri­table pho­bie, réper­to­riée comme telle et à laquelle on a donné un nom :  l'arithmophobie.

Pour les deux cher­cheurs de l'Université de Chicago, "l'anxiété liée aux maths devrait être trai­tée comme n'importe quelle autre pho­bie". Reste à savoir si cela sera suf­fi­sant pour deve­nir bon en maths...

53 % des col­lé­giens fran­çais stressés

La France en tout cas est cham­pionne dans le stress lié aux maths ! Dans un article du Monde de mars der­nier, on pou­vait lire que l'OCDE avait "mon­tré que les maths jouent un rôle cen­tral dans le mal-être des élèves fran­çais. 53 % des jeunes de 15 ans se déclarent 'ten­dus quand ils doivent faire leurs devoirs de maths', contre 7 % des Finlandais, 28 % des Italiens et 30 % des Allemands".

En cause égale­ment, la sacro-sainte sélec­tion par les maths, tou­jours en vigueur en France, même pour ceux qui se des­tinent à des car­rières littéraires...

Une image aus­tère et rébar­ba­tive de matière dif­fi­cile et sélec­tive colle en consé­quence aux maths.  Résultat : "les adultes culti­vés sont abso­lu­ment, réso­lu­ment, étran­gers aux mathé­ma­tiques, même les plus simples" déplore Yves Chevallard, pro­fes­seur émérite de l'université d'Aix-Marseille.

Mais atten­tion, l'amour des maths existe bel et bien ! Il n'est que d'entendre par exemple les pro­pos de Will.i.am, dans une inter­view accor­dée à Metro, à l'occasion de sa venue à Paris en avril der­nier : "Moi, à neuf ans, j'étais ami avec mes profs. J'adorais les maths, la phy­sique, même si la musique reste mon pre­mier amour. J'ai décidé de retour­ner à la fac en sep­tembre pour étudier la phy­sique quantique".

Sandra Ktourza


Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
Nix
le 17 mai 2013

Pour la sélec­tion par les mathé­ma­tiques, je vous ras­sure, dans mon lycée un élève peut aller en 1S avec moins de 10/20 de moyenne en mathé­ma­tiques. Et pour les autres pre­mières il n'y a pas de limite, par exemple des élèves ayant 05/20 en mathé­ma­tiques passent tous les ans (étant aux conseils de classe je le vois) en pre­mière ES. Alors quand on parle de sélec­tion par les maths il faut être pru­dent dans ce que l'on dit.

Signaler

1 réaction