Refondation de l’école : les grands objectifs de la loi votés

Les grandes orientations de la loi de refondation sur l'école ont été votées à l'Assemblée nationale. Ainsi que des amendements d'importance.

Ecole du hameau du Coin, Molines-en-Queyras © JYF - Fotolia

Ecole du hameau du Coin, Molines-en-Queyras © JYF – Fotolia

L’article premier du projet de loi sur la refondation de l’école a été voté cette nuit à l’Assemblée nationale. Il contient les grandes orientations de la loi : création de 60 000 postes d’ici la fin du quinquennat, création des Espé, d’un Conseil supérieur des programmes, mise en place de l’enseignement moral et civique, apprentissage d’une langue vivante dès le CP et quasi suppression du redoublement.

La réforme des rythmes scolaires fait également partie de ces orientations, ainsi que le développement de la scolarisation des moins de trois ans, en particulier dans les zones défavorisées.

Ecole « inclusive » et lutte contre l’illettrisme

A noter aussi, plusieurs amendements ont été votés hier, en particulier un amendement inscrivant dans le projet de loi le concept d’école « inclusive« , visant à favoriser entre autres, la scolarisation des élèves handicapés. Un autre amendement prévoit qu’en matière d’orientation scolaire « la lutte contre les représentations sexuées des métiers doit être » une priorité.

Enfin, la lutte contre l’illettrisme a été inscrite dans le projet de loi de refondation de l’école. L’illettrisme qui concerne 2,5 millions personnes de France, ayant été scolarisées, a été déclaré Grande Cause Nationale 2013 par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Source(s) :
  • AFP,
  • AEF,
  • assemblee-nationale.fr

1 commentaire sur "Refondation de l’école : les grands objectifs de la loi votés"

  1. Vévé  16 mars 2013 à 0 h 14 min

    Pffff ! Ce que l’on peut lire est désolant !! Le concept du  » all inclusive  » appliqué à l’école. On a l’air malin ! Les locaux des écoles primaires ne sont souvent ni adaptés aux maternelles, ni aux handicapés. Ben voyons, les autistes deviendront encore plus mal dans des classes qui comportent 25 à 30 élèves, voire plus quand il n’y a pas de remplaçant. Le fonctionnement de l’école primaire devient comme les hôpitaux ou les tribunaux. Arrêtons de nous voiler la face. Notre industrie a été sacrifiée par l’orientation délocalisation et low cost ! Merci les élites on a préféré construire des golfs ! Tout le contraire des pays du nord Europe. ! On fait la même chose avec l’école !! Bravo les élites !!!Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous