03.01.2013
Aucune réaction

Geneviève Fioraso : remplacer les cours magistraux en amphi bondés par des cours en ligne

Dans un entre­tien accordé au quo­ti­dien Les Echos le 28 décembre der­nier, la ministre de l'Enseignement supé­rieur a annoncé que "chaque grande uni­ver­sité dis­po­sera, dans son conseil d'administration, d'un vice-président en charge du numérique".

Dans un entre­tien accordé au quo­ti­dien Les Echos le 28 décembre der­nier, la ministre de l'Enseignement supé­rieur a annoncé que "chaque grande uni­ver­sité dis­po­sera, dans son conseil d'administration, d'un vice-président en charge du numé­rique et d'un centre de res­sources numé­riques." Cette volonté devrait être ins­crite dans le pro­jet "France uni­ver­sité numé­rique" auquel la ministre tra­vaille actuel­le­ment et dont les grandes lignes devraient être pré­sen­tées le mois prochain.

"Tous les cours magis­traux qui sont dis­pen­sés dans des amphi­théâtres bon­dés, dans de mau­vaises condi­tions, tels les cours de méde­cine de pre­mière année, peuvent être rem­pla­cés par des cours en ligne" a-t-elle par ailleurs déclaré.

Vincent Berger, rap­por­teur géné­ral des Assises de l'enseignement supé­rieur et de la recherche, avait tenu les mêmes pro­pos, dans l'entretien qu'il nous avait accordé : "le cours en amphi­théâtre, qui est uni­di­rec­tion­nel, parait désuet, voire ana­chro­nique". Il avait lui aussi sou­li­gné l'importance du numé­rique à l'université, esti­mant que "l'université et l'école en ligne à la fran­çaise [étaient] à construire".


Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
Aucune réaction