23.11.2012
1 réaction

Olivier Poivre d'Arvor : "sur France Culture Plus, il y aura de tout pour les étudiants mais uniquement du bon"

France Culture lance, ce lundi 26 novembre, France Culture Plus, un web­mé­dia des­tiné aux étudiants et au monde uni­ver­si­taire. Entretien avec Olivier Poivre d'Arvor, le direc­teur de la station.

Olivier Poivre-d'Arvor cré­dits photo : Radio France / Christophe Abramowitz

France Culture Plus s'apprête à être mise en ligne : de quoi s'agit-il ?

France Culture Plus est un web­mé­dia étudiant qui com­bine, sur une même adresse IP  et en accès libre, quatre approches dis­tinctes. D'une part, le Campus France Culture ren­dra acces­sible dès l'ouverture des conte­nus pro­duits par une qua­ran­taine d'universités et de grandes écoles fran­çaises. Et nous espé­rons comp­ter une cen­taine de par­te­naires d'ici la fin de l'année. D'autre part, la Sélection de France Culture com­pren­dra des pod­casts d'émissions choi­sies de France Culture parce qu'elles cor­res­pondent aux attentes des étudiants. Ces res­sources seront réunies sous la forme de dos­siers édito­riaux. C'est un point essen­tiel : l'angle média dif­fé­ren­cie France Culture Plus d'une simple biblio­thèque de conte­nus. Il y aura aussi une approche webra­dio avec Radio Campus. Il est impor­tant de don­ner voix aux 24 radios de cam­pus, avec trois émis­sions dont une musi­cale inti­tu­lée "Starting block" et un maga­zine de société "Univox". France Culture Factory, notre labo­ra­toire d'idées ori­gi­nales, cor­res­pond au qua­trième volet de France Culture Plus. Cette offre pro­po­sera des pro­grammes ori­gi­naux cou­vrant les dif­fé­rentes facette de la vie étudiante. Dès le lan­ce­ment, nous dif­fu­se­rons six pro­grammes exclu­sifs, avec l'objectif d'une ving­taine début 2013. Radio Thésards pro­po­sera notam­ment des entre­tiens de 4 à 5 minutes avec des jeunes doc­to­rants, dont les thèses portent, par exemple, sur le dégoût ou l'approche séman­tique de l'amour.

Est-ce une opé­ra­tion de conquête d'un public qui n'écoute pas France Culture, en l'occurrence les jeunes ?

Je n'aime pas le terme conquête car nous ne fai­sons pas dans une course à l'audimat. Il s'agit plu­tôt d'une opé­ra­tion d'ouverture. Dans l'esprit de ses pères fon­da­teurs, France Culture devait être une uni­ver­sité popu­laire. Ainsi, nous adres­sons une offre cor­res­pon­dant aux besoins des étudiants, sur un rythme heb­do­ma­daire. L'objectif étant, à terme, que les étudiants soient eux-mêmes à l'origine des pro­jets. Une émula­tion est en train de se créer puisque, dans le cadre du concours de créa­tions sonores que nous avons lancé, nous avons déjà recueilli une soixan­taine de pro­duc­tions étudiantes.

Qui "ani­mera" cette webra­dio ? Des jour­na­listes de France Culture ?

Pour l'instant, l'équipe mul­ti­mé­dia de franceculture.fr sera seule aux manettes sous la direc­tion édito­riale de la chaîne. Nous allons fonc­tion­ner à effec­tif constant, avec nos res­sources internes.

Quelle place occu­pe­ront les enseignants ?

Il n'y a pas de place réser­vée. Ceci dit, bien que nous ayons une approche étudiante, nous nous adres­se­rons aussi aux ensei­gnants dans la mesure où France Culture Plus vise le monde uni­ver­si­taire dans sa glo­ba­lité. Toutefois, nous ne sommes pas là pour don­ner la parole à tous les acteurs du monde uni­ver­si­taire mais sur­tout pour leur adres­ser des conte­nus ciblés.

Que vont pro­duire les uni­ver­si­tés par­te­naires ? Peut-on ima­gi­ner des cours dif­fu­sés sur cette radio ?

Le contenu du Campus France Culture sera très hété­ro­gène. Il com­pren­dra aussi bien des cours que des confé­rences ou des col­loques. Toute la matière sonore et audio­vi­suelle emma­ga­si­née par les uni­ver­si­tés et grandes écoles peut poten­tiel­le­ment être mise en ligne. Il y aura de tout pour les étudiants, mais uni­que­ment du bon.

Charles Centofanti

Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
Nono
le 20 décembre 2012

Excellente ini­tia­tive; mais cela com­mence mal : pour­quoi ce sno­bisme du fran­glais super­flu ?
Vous viendra-t-il enfin à l'idée que la langue fran­çaise a besoin d'être défen­due même si les uni­ver­si­tés suc­combent sou­vent à l'hégémonie anglo-saxonne ?

Signaler

1 réaction