Rythmes scolaires : les professeurs des écoles ne veulent pas être les « dindons de la farce »

Pour protester contre le manque de considération des enseignants du 1er degré dans les débats sur la refondation de l'école, des profs ont créé le collectif "Dindons" afin de "faire connaître les attentes des enseignants vis-à-vis [des] réformes à venir".

Des professeurs des écoles, estimant n’être pas suffisamment écoutés dans le cadre des débats pour la refondation de l’école -notamment sur la réforme des rythmes scolaires- ont créé le collectif « Dindons » pour « faire connaître les attentes des enseignants vis à vis de ces réformes à venir ». Le collectif ne se dit affilié « à aucun syndicat, aucun parti politique ». « Notre but est uniquement de donner la parole à ceux qui ont l’impression que cette refondation se décide sans eux », affirme-t-il.

« Pour la refondation de l’école, on ne nous demande pas notre avis… tant pis, nous, enseignants de l’école primaire, on le donne quand même », écrivent les Dindons. Pour cela, les enseignants du collectif alimentent un blog sur lequel ils écrivent « régulièrement des articles pour rendre compte des nouveautés de la refondation au jour le jour, des avis des syndicats, et surtout », de ce qu’ils en pensent. Les Dindons animent également une page Facebook comptant déjà plus de 1 500 fans.

Les Dindons s’insurgent notamment contre la réforme des rythmes scolaires annoncée par Vincent Peillon dans le primaire. Ils jugent l’allègement de la journée de cours peu significatif et estiment que les 30 min d’aide aux devoirs en classe peuvent favoriser les inégalités entre élèves.

« Afin que nous ne soyons pas les dindons de la farce, ouvrons grand nos becs », clame le collectif dans un communiqué.

1 commentaire sur "Rythmes scolaires : les professeurs des écoles ne veulent pas être les « dindons de la farce »"

  1. chardscn59  3 novembre 2012 à 20 h 51 min

    Le silence des syndicats est assourdissant. Ce qui est extraordinaire, c’est qu’une grande partie des représentés (parents, enseignants) est contre cette réformette et que leurs représentants sont pour. Nous devons nous mobiliser dès le 12 novembre en envoyant des messages aux politiques (gauche et droite), aux médias, en utilisant internet (voir les pigeons). Nous n’aurons rien, les enfants n’y trouveront aucun bénéfice (surtout les plus faibles), les enseignants seront lésés (aucune amélioration des conditions de travail, ni revalorisation), les associations qui travaillent le mercredi matin seront obligées de licencier.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous