L'Histoire de France pour ceux qui n'aiment pas ça

22.08.2012 , publié dans Savoirs 0
Dans "L'Histoire de France pour ceux qui n'aiment pas ça", Catherine Dufour dépous­sière notre passé natio­nal et passe les grands événe­ments his­to­riques à la moulinette.

L'histoire de France pour ceux qui n'aiment pas ça1515, Marignan, 1789, Révolution fran­çaise, 1804, cou­ron­ne­ment de Napoléon 1er... Ceux qui pensent que l'histoire de France n'est qu'une suc­ces­sion de dates indi­gestes devraient lire L'Histoire de France pour ceux qui n'aiment pas ça, de Catherine Dufour. Cette ver­sion non édul­co­rée revi­site notre his­toire com­mune pour en faire une épopée déca­pante, où rois tei­gneux, che­va­liers san­gui­naires et reines bafouées se croisent dans un scé­na­rio digne d'un film d'action.

Apprendre l'histoire en s'amusant

Ce voyage épique conduit le lec­teur sur les pas d'un pèle­rin parti en croi­sades à la conquête de la Terre sainte, dans les ruelles sor­dides et rava­gées par la Peste Noire de Paris en 1350, ou au cœur des révo­lu­tions de 1789. On y apprend égale­ment que Charles Martel n'a pas vaincu les Arabes à Poitiers en 732, que Charlemagne, qui savait à peine écrire, n'a pas inventé l'école, que le « B » du nom du roi Jean le Bon cachait en réa­lité un « C », que les Français ont gagné la Guerre de Cent ans en cou­pant le majeur de tous les archers anglais, ou encore que Louis XIV rem­bour­sait ses dettes fara­mi­neuses en fai­sant payer 100 000 écus le droit de le regar­der déféquer.

Plein d'humour, sur un ton plus proche du roman que du manuel sco­laire, le livre de Catherine Dufour per­met aux plus réfrac­taires de se culti­ver sans en avoir l'impression, grâce aux mul­tiples anec­dotes crous­tillantes mêlant tra­hi­sons, trom­pe­ries, tue­ries au sein des familles royales, assas­si­nats, empoi­son­ne­ments, récits de guerre et machi­na­tions poli­tiques. La cau­tion his­to­rique est appor­tée par Clément Pieyre, archi­viste paléo­graphe, conser­va­teur au dépar­te­ment des manus­crits de la BNF, qui a relu et approuvé l'ouvrage.

De quoi ras­su­rer les ensei­gnants d'histoire, qui trou­ve­ront sûre­ment quelques illus­tra­tions tru­cu­lentes à y pio­cher pour enri­chir leurs cours!

Extrait

Il faut dire que le Grand Condé n'aime pas beau­coup sa femme. Elle lui a été impo­sée par Richelieu, qui cher­chait à marier ses cousines.

La mère de Madame de Condé croyait que ses fesses étaient en verre et n'osait pas s'asseoir, de peur de les cas­ser. Au moment de son mariage, la future Madame de Condé s'arrachait déjà les che­veux un par un. Pour ceux qui en doutent, voici la preuve écla­tante que la famille Richelieu est d'ancienne noblesse.

L'épouse du Grand Condé est peut-être folle et mal-aimée, mais durant la Fronde, elle se bat loya­le­ment au côté de son époux. Sitôt tiré d'affaire, le Grand Condé la fait enfer­mer pour une sombre his­toire d'adultère. Elle meurt en geôle vingt ans plus tard.

Catherine Dufour, L'Histoire de France pour ceux qui n'aiment pas ça, éditions Mille et Une Nuits, 2012.

Elsa Doladille


 
Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
Aucune réaction