Métier enseignant : le Sénat rend aujourd’hui sa copie

Chronik'éduc

C’est aujourd’hui que le Sénat publie le rapport de sa mission d'information sur le métier enseignant, qui avait été lancée en janvier dernier. Colette Mélot (UMP, Seine-et-Marne) en est la présidente, et Brigitte Gonthier-Maurin (CRC, Hauts-de-Seine) la rapporteure. Propos.

« Nous sommes confrontés à un constat, celui d’une crise du métier enseignant. Beaucoup de nos interlocuteurs ont avancé l’idée d’une souffrance ordinaire des enseignants. Il ne s’agit pas d’un pic mais d’une souffrance qui concerne tout le monde » indique aujourd’hui à AEF la sénatrice Brigitte Gonthier-Maurin, rapporteure de la mission d’information du Sénat sur le métier enseignant.

« Nous n’avons pas perçu de bonheur chez les enseignants »

Ce constat est celui que les membres de la mission, issus de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat, ont pu faire au cours de leurs rencontres sur le terrain depuis le mois de janvier. Le sénateur Maurice Antiste (PS) a déclaré lors de la présentation du rapport au Sénat le mercredi 30 mai :  » Nous avons beaucoup écouté [les enseignants]. Or nous n’avons perçu de bonheur ni chez eux, ni chez les étudiants, ni chez les inspecteurs… »

Dans son entretien à AEF, Brigitte Gonthier-Maurin évoque aussi le sentiment de solitude des enseignants et la nécessité de constituer des « collectifs » pour l’enrayer. « Le rapport préconise l’émergence de collectifs enseignants notamment en réponse aux inquiétudes des jeunes enseignants. Il s’agit de répondre à leur solitude » explique-t-elle ainsi.

L’IUFM « rénové »

La nécessité d' »arrêter la RGPP » est par ailleurs une mesure d’urgence à prendre, ainsi que « la remise à plat de la formation des enseignants ». La sénatrice indique ainsi que la mission a envisagé la mise en place d' »IUFM rénové », en appuyant sur le terme « rénové ». Dans la suite de son entretien, Brigitte Gonthier-Maurin affirme en effet que pour ce qui est des IUFM, « l’idée n’est pas non plus de revenir à la situation précédente ».

Enfin, elle indique être « favorable à un pré-recrutement [des enseignants] au niveau licence avec l’organisation d’un concours national en fin d’année de L3″. Elle déclare dans son intervention lors de la présentation du rapport de la mission au Sénat : « Le pré-recrutement confèrerait un statut particulier d’élèves-enseignants ouvrant droit à une rémunération suffisante pour ne pas avoir à cumuler études et emploi ».

Ce pré-recrutement impliquerait que  » les élèves-enseignants s’enga[gent] à suivre les deux années de master, à se présenter aux concours de l’enseignement et à servir comme fonctionnaires de l’État pour un nombre minimum d’années en cas de réussite ».

Un « forfait culturel » pour les enseignants

En dernier lieu, une piste originale à retenir : prendre en compte « le travail invisible des enseignants ». Dans son intervention lors de la présentation du rapport au Sénat, Brigitte Gonthier-Maurin note qu’il serait « opportun de prévoir un forfait d’heures pour tous les enseignants, afin de leur permettre de mener des projets culturels avec leurs élèves [...]. » Il s’agirait en quelque sorte d’un « forfait culturel » intégré au service normal.

A côté des grandes préoccupations de la communauté éducative – effectifs enseignants, formation initiale et masterisation – le rapport offre des pistes d’analyse originales sur des sujets d’habitude peu évoqués. L’idée des collectifs d’enseignants par exemple pour lutter contre la solitude, en particulier des jeunes enseignants, est à retenir, ainsi que celle d’un « forfait culturel » pour permettre aux enseignants de pratiquer, dans le cadre de leur service, une pédagogie plus souple, mais non moins efficace.

1 commentaire sur "Métier enseignant : le Sénat rend aujourd’hui sa copie"

  1. Moi  20 juin 2012 à 15 h 49 min

    RIEN du tout sur le salaire ?! Encore un rapport qui ne sert A RIEN ! On se moque de nous !!

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .


+ 4 = sept

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.