08.06.2012
Aucune réaction

Suppressions de postes : Chatel aurait fait du zèle

Un rap­port de la Cour des Comptes révèle que l'ancien ministre de l'Education natio­nale, Luc Chatel, aurait sup­primé plus d'emplois que prévu en 2011.

Selon la Cour des Comptes, Luc Chatel a sup­primé plus de postes que néces­saire dans l'Education natio­nale en 2011. Le rap­port "Résultats et ges­tion bud­gé­taire 2011" de la mis­sion Enseignement sco­laire révèle en effet que 16 811 sup­pres­sions d'emplois ont été effec­tuées alors que le gou­ver­ne­ment n'en exi­geait que 16 000. Le second degré public a perdu 6 296 emplois au lieu des 5 000 deman­dés, tan­dis que le pre­mier degré a été davan­tage pré­servé : 8 635 sup­pres­sions ont été effec­tuées sur 8 967 prévues. L'enseignement privé a quant à lui été favo­risé avec 1 416 sup­pres­sions de postes contre 1 633 prévues.

Le rap­port met égale­ment en évidence les inéga­li­tés entre le pre­mier et le second degré dans l'application de la règle du non-remplacement d'un ensei­gnant sur deux par­tant à la retraite. Dans les écoles pri­maires publiques, 8 635 postes ont été sup­pri­més pour 10 334 départs à la retraite. En revanche, dans le second degré public, il y a eu 6296 sup­pres­sions de postes pour 16 808 départs en retraite.

La moi­tié des écono­mies réa­li­sées grâce aux sup­pres­sions de postes n'a tou­te­fois pas été consa­crée à la reva­lo­ri­sa­tion finan­cière des ensei­gnants, comme pro­mis par Luc Chatel. Selon le rap­port, seuls 157 mil­lions d'euros ont été rever­sés sur les 404 mil­lions économisés.


Source(s) :
  • avec AFP
Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
Aucune réaction