Etudiants étrangers : un « grand texte législatif » pour un « véritable statut » réclamé par Louis Vogel

L'info

Louis Vogel, président de la CPU, propose de donner un "véritable statut" aux étudiants étrangers, encadré par une loi.

Louis Vogel, président de la Conférence des présidents d’université, propose d’établir « un véritable statut », encadré par une loi, pour les étudiants étrangers diplômés en France et souhaitant y travailler.

Pour le président de la CPU, il serait « dommage » de supprimer la seconde circulaire Giéant, remaniée en janvier dernier, « qui donnait une interprétation beaucoup plus libérale de l’article L 311-11 du code de l’entrée et du séjour des étrangers, qui permet à un diplômé de niveau bac +5 de rester six mois en France le temps de chercher un emploi ».

Il préconise plutôt « un grand texte législatif sur l’accueil des étudiants étrangers », validant « leur statut « par la loi, pour que chaque préfecture n’interprète plus les circulaires comme bon lui semble ». Ce texte porterait la durée de séjour de 6 à 12 mois, et élargirait la possibilité de rester sur le sol français « aux licences, notamment professionnelles ». Il faciliterait également « l’entrée et le séjour en France des enseignants-chercheurs étrangers, nécessaires aux universités françaises ».

En attendant, propose Louis Vogel, « abrogeons la première circulaire Guéant, mais gardons la seconde ».

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.