10.05.2012
Aucune réaction

Le quinquennat Sarkozy a favorisé les conflits entre enseignants et chefs d'établissement

Selon Philippe Tournier, secré­taire géné­ral du SNPDEN, la poli­tique menée par le gou­ver­ne­ment Sarkozy a attisé les ten­sions entre les ensei­gnants et les per­son­nels de direction.

Philippe Tournier, secré­taire géné­ral du SNPDEN, dénonce aujourd'hui dans le Monde la poli­tique éduca­tive du gou­ver­ne­ment Sarkozy, qui a fait mon­ter "une pres­sion consi­dé­rable" sur les chefs d'établissement, et généré "des anta­go­nismes par­fois vifs" avec les enseignants.

Selon Philippe Tournier, sous le quin­quen­nat Sarkozy, le pro­vi­seur aupa­ra­vant "concen­tré sur ses mis­sions bureaucratiques" s'est mué en "mana­ger mul­ti­tâches" à qui incombent à la fois "la ges­tion admi­nis­tra­tive et finan­cière, le pilo­tage péda­go­gique" et la ges­tion d'"une par­tie des res­sources humaines", sou­mis aux pres­sions du minis­tère, des rec­teurs et des col­lec­ti­vi­tés territoriales.

"Le rythme de tra­vail est effréné, confirme Eric Mansencal, principal d'un col­lège en Seine-et-Marne et secré­taire géné­ral adjoint du Snupden-FSU. On est en pre­mière ligne dans la mise en oeuvre des réformes; aux yeux des ensei­gnants, on est donc res­pon­sables de la dégra­da­tion de leurs condi­tions de travail."

Tiraillés entre les exi­gences des ins­ti­tu­tions, celles des parents, des élèves et des ensei­gnants, sou­mis à la fatigue due à une charge de tra­vail exces­sive, les chefs d'établissements sont "par­fois moins enclins au dia­logue", recon­naît Eric Mansencal.

Selon le Monde, la moi­tié des per­son­nels des direc­tion affirme en effet effec­tuer plus de 50 heures de tra­vail par semaine.

"Autrefois, ensei­gnants et per­son­nels de direc­tion avaient le sen­ti­ment d'appartenir à une même famille et réglaient leurs pro­blèmes 'en famille'. C'est moins le cas aujourd'hui", déplore Philippe Tournier.


Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
Aucune réaction