17.04.2012
8 réactions

Luc Chatel propose une réforme de l'enseignement de l'orthographe

Le minis­tère de l'Education natio­nale veut "refon­der l'enseignement de l'orthographe à l'école", et va envoyer aux ensei­gnants une pla­quette péda­go­gique pour les guider.

A moins d'une semaine du pre­mier tour de l'élection pré­si­den­tielle, le ministre de l'Education natio­nale Luc Chatel annonce une cir­cu­laire pour redé­fi­nir les principes-clés de l'enseignement de l'orthographe.

Cette cir­cu­laire sera adres­sée dans les pro­chains jours à tous les pro­fes­seurs des écoles. Un com­mu­ni­qué du minis­tère rap­pelle que « la maî­trise de l'orthographe est un enjeu majeur pour la réus­site des élèves (...). Or, les résul­tats des élèves depuis 30 ans ne sont pas satis­fai­sants comme en atteste l'ensemble des enquêtes récentes publiées sur le sujet ».

Les évalua­tions menées en 2011 auprès de 800.000 élèves de CM2 ont ainsi pointé que « l'orthographe est encore trop lacu­naire ». Selon une autre étude de la Depp publiée en jan­vier 2009, le nombre d'erreurs sur une même dic­tée a aug­menté « signi­fi­ca­ti­ve­ment » entre 1987 et 2007, pas­sant de 10,7 fautes en moyenne en 1987, à 14,7 en 2007.

Pour y remé­dier, le minis­tère affirme que « l'orthographe doit consti­tuer un ensei­gne­ment spé­ci­fique et doit s'apprendre à par­tir de notions claires ayant leurs propres règles per­met­tant aux élèves de mieux com­prendre et de rédi­ger des écrits. Enfin, elle doit s'enseigner de manière com­plé­men­taire à la gram­maire et au voca­bu­laire ». La cir­cu­laire s'accompagne d'une pla­quette d'orientations péda­go­giques, com­por­tant des exemples d'exercices-types. Ce « docu­ment de réfé­rence » doit per­mettre aux ensei­gnants du cycle 3 (CE2-CM1-CM2) d'« engager les évolu­tions péda­go­giques nécessaires ».

Ce fas­ci­cule indique que l'orthographe, comme la gram­maire, le voca­bu­laire, la com­pré­hen­sion des textes doit être abor­dée « de manière expli­cite et pro­gres­sive ». Grâce à « des leçons régu­lières et spé­ci­fi­que­ment iden­ti­fiées » et « pour­sui­vies au col­lège », les règles sont apprises puis pro­gres­si­ve­ment maî­tri­sées par les élèves.

La pla­quette évoque « quelques pistes utiles », comme « apprendre des listes de mots et y reve­nir régu­liè­re­ment » ou encore « écrire des noms d'animaux : "camé­léon", "bonobo", à l'orthographe régu­lière ; "python" à l'orthographe irré­gu­lière ». Le dépliant recom­mande des exer­cices tels que dic­tées pré­pa­rées, jeux (jeu du pendu, jeux d'accords, quizz ortho­gra­phiques etc.), et des exer­cices de réécri­ture per­met­tant de faire appa­raître les rela­tions et les accords.

Source(s) :
  • AFP, education.gouv.fr, LeFigaro.fr,
Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
chti nord
le 17 avril 2012

Pourquoi essayer de résoudre les carences en fran­çais par une nou­velle réforme ? Il est juste néces­saire de reve­nir aux fon­da­men­taux : lec­tures, gram­maire, conju­gai­sons, dic­tées, rédac­tions, poé­sies, expli­ca­tions de textes, ana­lyses de textes. C'est ce que j'ai appris en pri­maire et, à mon âge (61 ans), j'avoue que je ne m'en sors pas trop mal en français.

Signaler

Chris
le 17 avril 2012

Enfin ! Après avoir mis l'accent (sans jeu de mots aucun) sur les maths et les matières scien­ti­fiques, il était temps de réagir ! Que la langue fran­çaise évolue ? OUI ! mais res­tons dans les limites ! N'oublions pas les racines latines et res­pec­tons l'étymologie ! Ne confon­dons pas écri­ture SMS et belle écri­ture. La culture passe aussi et sur­tout par la maî­trise d'une ortho­gra­phie cor­recte.
Un veau dévale des vaux...

Signaler

Daimon
le 17 avril 2012

Voici une occa­sion de mettre en oeuvre la réforme de l'orthographe de 1990. Si écrire sans (trop) de faute(s) est impor­tant, les sim­pli­fi­ca­tions per­met­tront aux appre­nants du fran­çais de consa­crer moins de temps de cer­veau à de com­plexes excep­tions dont les siècles ont effacé les jus­ti­fi­ca­tions. Sauf pour les puristes, mais ceux-ci auront ainsi l'occasion de pas­ser pour des érudits.

Signaler

nostradamus
le 17 avril 2012

Les pistes "foi­reuses" des cuistres. L'orthographe est indis­pen­sable à la gram­maire, ce qui est grave, ce n'est pas d'écrire "piton" ou orto­grafe, les espa­gnols ont sup­primé le Y et le PH , nous pour­rions le faire aussi, même si cela cha­grine quelques hel­lé­nistes dont je suis. En revanche l'accord des par­ti­cipes pas­sés et les dési­nences ver­bales sont essen­tielles à la com­pré­hen­sion de la langue donc à la trans­mis­sion de la pen­sée, et en consé­quence à l'apprentissage des langues étran­gères. Ce n'est donc pas en s'échinant à écrire "bathy­scaphe" qu'on fera recu­ler "l'analfabètisme".

Signaler

maisouvaton
le 17 avril 2012

Quand on découvre que l'éducation est en chute libre il y a 5 ans (une étude de 2007 !) et qu'à force de réfor­mer en tirant le niveau vers le bas on obtient d'excellents résul­tats dans l'analphabétisation des élèves...

Signaler

Lité44
le 18 avril 2012

Une "réforme", vrai­ment ? Au mieux un rap­pel de ce qui se fait depuis… des décen­nies ! Et si la situa­tion actuelle avait des causes plus socio­lo­giques que didactiques ?

Signaler

Hippile
le 18 avril 2012

Circulaire CHATEL sur l'orthographe : je l'attends avec impa­tience... pour en cor­ri­ger les fautes !

Signaler

Caroudel
le 21 avril 2012

Pour apprendre il faut une bonne péda­go­gie, mais aussi beau­coup de temps.
Or, l'école pri­maire a vu ses horaires bais­ser de 30 heures à 24 heures, l'horaire de Français dimi­nuer pour lais­ser la place aux langues, à l'informatique, à la pré­ven­tion rou­tière, aux classes de neige ou autres, etc...
Donnez aux maîtres une heure spé­ci­fique à l'enseignement de l'orthographe et vous ver­rez les pro­grès... Pas besoin alors de recom­man­da­tions qui ne trou­ve­ront actuel­le­ment pas le temps néces­saire pour prendre corps....

Signaler

8 réactions