07.03.2012
Aucune réaction

Salaire des enseignants : François Hollande promet une "négociation"

François Hollande a affirmé hier vou­loir ouvrir des négo­cia­tions sur le salaire des ensei­gnants, mal­gré un cadre bud­gé­taire "contraint", lors d'un dépla­ce­ment dans un col­lège défa­vo­risé de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine).

En visite hier mardi dans un col­lège de ZEP dans les Hauts-de-Seine, François Hollande a réaf­firmé son inten­tion de recréer 60.000 postes sur cinq ans dans l'Education natio­nale, et pro­mis d'ouvrir des « négo­cia­tions » sur le salaire des ensei­gnants, en cas de vic­toire à l'élection pré­si­den­tielle en mai.

Le can­di­dat socia­liste a tou­te­fois sou­li­gné que « les marges bud­gé­taires sont for­cé­ment contraintes, puisqu'il y aura paral­lè­le­ment les créa­tions de postes ».

Contrairement à Nicolas Sarkozy, le can­di­dat socia­liste a rap­pelé qu'il « ne sou­hai­tait pas chan­ger le sta­tut de 1950 » qui défi­nit le métier d'enseignant par un nombre d'heures de cours. Nicolas Sarkozy pro­pose de revoir ce sta­tut en aug­men­tant de 500 euros le salaire des pro­fes­seurs qui accep­te­ront d'être pré­sents 26 heures par semaine en établis­se­ment, contre 18 heures actuel­le­ment. Une pro­po­si­tion « refu­sée » par la com­mu­nauté ensei­gnante, a rap­pelé François Hollande, qui entraî­ne­rait « un affai­blis­se­ment du niveau d'intervention des pro­fes­seurs » car « ce ne sont pas des heures de cours ».

François Hollande a par ailleurs annoncé qu'il affec­te­rait des moyens en prio­rité pour « le pri­maire, les classes char­nières » comme la sixième, « et les zones prio­ri­taires », aux­quelles il veut consa­crer « plus de moyens, plus de res­sources, plus d'enseignants ». « Mon objec­tif n'est pas seule­ment de lut­ter contre l'échec. C'est aussi de per­mettre aux enfants d'atteindre l'excellence », a-t-il rappelé.

Le col­lège Edouard Manet, où s'est déplacé le can­di­dat socia­liste, est classé en zone d'éducation prio­ri­taire et zone de pré­ven­tion vio­lence. Cet établis­se­ment où près d'un enfant sur deux est issu d'un milieu défa­vo­risé va perdre 33 heures d'enseignement à la ren­trée pro­chaine, suite à la dimi­nu­tion des moyens.

Source(s) :
  • AFP, LeMonde.fr, LesEchos.fr, RMC.fr
Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
Aucune réaction