22.02.2012
Aucune réaction

Jean-Yves le Déaut : "avoir une stratégie, ce n'est pas se limiter à huit pôles d'excellence en France, dont quatre à Paris"

Jean-Yves le Déaut, député (SRC) de Meurthe-et-Moselle, conseiller "ensei­gne­ment supé­rieur et recherche" de François Hollande, s'exprime sur la situa­tion finan­cière actuelle des uni­ver­si­tés dans un entre­tien à l'AEF. Il demande "un audit sur la situa­tion finan­cière des universités...

Jean-Yves le Déaut, député (SRC) de Meurthe-et-Moselle, conseiller "ensei­gne­ment supé­rieur et recherche" de François Hollande, s'exprime sur la situa­tion finan­cière actuelle des uni­ver­si­tés dans un entre­tien à l'AEF.

Il demande "un audit sur la situa­tion finan­cière des uni­ver­si­tés et des orga­nismes de recherche, ainsi que sur les finan­ce­ments des ini­tia­tives foi­son­nantes qui ont émergé ces der­nières années". Il n'est pas sûr en effet que les cré­dits alloués aux enti­tés de recherche soient réel­le­ment versés.

Se pose en par­ti­cu­lier la ques­tion "des dos­siers inves­tis­se­ments d'avenir, cen­sés repré­sen­ter 17 mil­liards d'euros pour l'enseignement supé­rieur et la recherche". "Où en sommes-nous dans les attri­bu­tions finan­cières ?" s'interroge ainsi Jean-Yves le Déaut.

Globalement, il juge qu'il y a "un para­doxe entre l'affichage de la poli­tique de recherche des cinq der­nières années et la réa­lité vécue dans les labo­ra­toires". Les efforts finan­ciers ne sont clai­re­ment pas à la hau­teur des besoins pour le député.

Concernant la loi LRU, il estime que "cette auto­no­mie pose plu­sieurs ques­tions". Le pro­blème fon­da­men­tal est que "l'état a donné aux uni­ver­si­tés la charge des salaires, mais n'a pas prévu le méca­nisme d'actualisation". Si une telle poli­tique se pour­suit, d'après lui, à terme, "le ser­vice public [fon­dra] et nombre de postes d'enseignants-chercheurs [seront supprimés]".

"Avoir une stra­té­gie, ce n'est pas se limi­ter à huit pôles d'excellence en France, dont quatre à Paris" souligne-t-il également.


Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
Aucune réaction