21.02.2012
Aucune réaction

Décret autorisant l'alternance dès la quatrième : la FCPE s'indigne

La fédé­ra­tion de parents d'élèves FCPE juge "inac­cep­table" le décret du 15 février créant des dis­po­si­tifs d'alternance per­son­na­li­sés dès la qua­trième pour les élèves en dif­fi­cul­tés scolaires.

La FCPE, pre­mière fédé­ra­tion de parents d'élèves, juge « inac­cep­table » la créa­tion de dis­po­si­tifs d'alternance pour les col­lé­giens dès la classe de qua­trième, comme le per­met un décret paru au J.O. du 17 février 2012.

Ce décret du 15 février 2012 concerne les « élèves des col­lèges qui éprouvent des dif­fi­cul­tés dans l'acquisition du socle com­mun ou mani­festent des besoins éduca­tifs par­ti­cu­liers ». Il crée à leur inten­tion des « dis­po­si­tifs d'alternance per­son­na­li­sés » tels que pré­vus par la loi dite « Cherpion » du 28 juillet 2011 pour le déve­lop­pe­ment de l'alternance, afin de leur per­mettre « une décou­verte appro­fon­die des métiers et des for­ma­tions, ainsi qu'une pre­mière for­ma­tion pro­fes­sion­nelle », durant les deux der­niers niveaux du col­lège (qua­trième et troisième).

Il ne s'agit pas de contrats d'apprentissage, mais de « stages de décou­verte par alter­nance dont le temps ne peut excé­der 10 % du temps sco­laire », pré­cise le cabi­net de Nadine Morano, ministre de l'Apprentissage.

Pour la FCPE, cette appli­ca­tion de la loi Cherpion consiste « à faire sor­tir de l'Ecole les élèves qui en ont pour­tant besoin en pre­mier lieu. » Elle y voit une remise en cause du « prin­cipe d'obligation de sco­la­rité jusqu'à 16 ans » et du « col­lège unique », ce qui met en péril « le prin­cipe même de mixité sociale et (...) la démo­cra­ti­sa­tion de l'enseignement secon­daire ».

Dans un com­mu­ni­qué récent, l'UNSA Education, deuxième fédé­ra­tion syn­di­cale du monde éduca­tif, estime égale­ment que « contrai­re­ment aux dis­po­si­tifs d'éviction pré­coce du col­lège, (...) il faut recons­truire une éduca­tion fon­da­men­tale pour tous » et réaf­firme donc « son oppo­si­tion farouche au tri d'élèves en fin de cin­quième qu'organise » le décret.

Les deux fédé­ra­tions rap­pellent en outre que ce texte avait été très lar­ge­ment rejeté par le Conseil supé­rieur de l'éducation (4 pour, 32 contre, 1 abs­ten­tion) consulté le 8 décembre dernier.

Source(s) :
  • AFP, fcpe.asso.fr, unsa-education.org
Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
Aucune réaction