Décret autorisant l’alternance dès la quatrième : la FCPE s’indigne

Point de vue

La fédération de parents d'élèves FCPE juge "inacceptable" le décret du 15 février créant des dispositifs d'alternance personnalisés dès la quatrième pour les élèves en difficultés scolaires.

La FCPE, première fédération de parents d’élèves, juge « inacceptable » la création de dispositifs d’alternance pour les collégiens dès la classe de quatrième, comme le permet un décret paru au J.O. du 17 février 2012.

Ce décret du 15 février 2012 concerne les « élèves des collèges qui éprouvent des difficultés dans l’acquisition du socle commun ou manifestent des besoins éducatifs particuliers ». Il crée à leur intention des « dispositifs d’alternance personnalisés » tels que prévus par la loi dite « Cherpion » du 28 juillet 2011 pour le développement de l’alternance, afin de leur permettre « une découverte approfondie des métiers et des formations, ainsi qu’une première formation professionnelle », durant les deux derniers niveaux du collège (quatrième et troisième).

Il ne s’agit pas de contrats d’apprentissage, mais de « stages de découverte par alternance dont le temps ne peut excéder 10 % du temps scolaire », précise le cabinet de Nadine Morano, ministre de l’Apprentissage.

Pour la FCPE, cette application de la loi Cherpion consiste « à faire sortir de l’Ecole les élèves qui en ont pourtant besoin en premier lieu. » Elle y voit une remise en cause du « principe d’obligation de scolarité jusqu’à 16 ans » et du « collège unique », ce qui met en péril « le principe même de mixité sociale et (…) la démocratisation de l’enseignement secondaire ».

Dans un communiqué récent, l’UNSA Education, deuxième fédération syndicale du monde éducatif, estime également que « contrairement aux dispositifs d’éviction précoce du collège, (…) il faut reconstruire une éducation fondamentale pour tous » et réaffirme donc « son opposition farouche au tri d’élèves en fin de cinquième qu’organise » le décret.

Les deux fédérations rappellent en outre que ce texte avait été très largement rejeté par le Conseil supérieur de l’éducation (4 pour, 32 contre, 1 abstention) consulté le 8 décembre dernier.

Source(s) :
  • AFP, fcpe.asso.fr, unsa-education.org

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .


6 + = huit

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.