Grippe : fermer les écoles diminuerait la propagation de 50 %

Divers

Selon une étude canadienne, la fermeture des écoles permettrait de diminuer la propagation de la grippe de près de 50 %.

En 2009, des tests de la grippe A(H1N1) ont été pratiqués pendant plusieurs mois sur la population d’Alberta, au Canada. Les résultats de ces tests, associés à des données démographiques, des bulletins météo et le calendrier scolaire, ont permis à des chercheurs canadiens de construire un modèle mathématique de propagation de l’épidémie de grippe A, qui s’est déroulée en deux vagues.

Selon leurs travaux, publiés dans le dernier numéro des Annals of Internal Medicine, la fermeture des écoles pendant les vacances scolaires aurait permis de diminuer de 50 % la propagation de la grippe entre les enfants, qui sont les principaux vecteurs de transmission de la maladie. Tandis que la réouverture des écoles pourrait avoir initié la seconde vague de l’épidémie. Ils préconisent donc « que la fermeture d’écoles (au niveau local ou régional) soit sérieusement envisagée en cas de pandémie au cours de l’année scolaire ».

Une précédente étude parue en 2009 dans la revue médicale The Lancet Infectious Diseases observait déjà que confi­ner les élèves à la mai­son pour­rait réduire jusqu’à 40 % le nombre de per­sonnes tou­chées au plus fort de l’épidémie.

Des cours de remplacement à la radio et à la télévision

La question divise depuis longtemps les experts. Pour l’Organisation mon­diale de la santé (OMS), la fermeture d’écoles repré­sentait en 2009 « l’une des mesures pos­sibles [pour lutter contre l'épidémie de grippe A]. Mais ce sont les pays eux-mêmes qui doivent envi­sa­ger les actions qu’ils estiment les mieux adap­tées à leur situa­tion ». Le comité de sécurité sanitaire de l’Union européenne n’encourageait pas quant à lui « les États membres [à] ordonner des fermetures massives d’écoles à titre préventif ». Au Royaume-Uni par exemple, cette possibilité avait été rejetée car trop « per­tur­ba­trice socia­le­ment ».

En France, la fermeture des écoles avait été envisagée dans le cadre du plan de lutte contre la pan­dé­mie. Des modules pédagogiques auraient été diffusés à la radio et à la télévision pour remplacer les cours en cas de fermeture nationale. Finalement, au regard de la faible ampleur de l’épidémie, seules quelques fermetures d’établissements avaient été opérées par les préfets, en concertation avec les autorités académiques, les autorités sanitaires (DDASS) et les collectivités territoriales.

Cette année, le pic de l’épidémie de grippe devrait coïncider avec les vacances scolaires de février, ce qui limiterait fortement sa propagation.

Vous pouvez retrouver dans nos fiches pédagogiques tous les articles consacrés aux problèmes de santé affectant les élèves ainsi que les enseignants, dont un rappel des bonnes pratiques pour éviter la contagion en cas d’épidémie.

Source(s) :
  • Annals of Internal Medicine, The Lancet Infectious Diseases, lefigaro.fr

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .


4 − un =

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.