Apprentissage renforcé des langues vivantes dès la sixième dans 10 % des collèges

Métiers

Le ministre de l'Education Luc Chatel a annoncé que 10 % des collèges allaient pouvoir proposer deux langues vivantes dès la 6ème à la rentrée 2012, grâce à une globalisation des horaires.

Suzy Halimi, présidente du Comité stratégique des langues, a remis hier au ministre de l’Education nationale Luc Chatel un rapport sur l’apprentissage des langues vivantes à l’école. Ce rapport préconise l’enseignement de deux langues vivantes dès la sixième (dont l’anglais), une « sensibilisation » aux sonorités étrangères dès la maternelle grâce notamment à l’intervention de locuteurs natifs, et pour les enseignants, « une formation professionnelle articulée sur des stages progressifs et de longue durée » ainsi qu’une épreuve de langue vivante (écrit et oral) au concours de professeur des écoles.

Luc Chatel a annoncé à la suite de la présentation du rapport que 10 % des collèges allaient pouvoir globaliser les horaires de langue à tous les niveaux, de la 6ème à la 3ème, et annualiser le temps de travail des professeurs de langues, dès la rentrée 2012. Les horaires de langues vivantes seront regroupés sans distinction entre la LV1 et la LV2, et les collèges pourront librement utiliser cette enveloppe horaire pour proposer « une langue renforcée ou éventuellement deux langues » dès la 6ème. Jusqu’à présent, la seconde langue vivante n’était introduite qu’à partir de la 4ème, sauf dans les classes « bilangues » et certaines sections européennes.

Le SE-Unsa, deuxième syndicat de l’enseignement, a immédiatement dénoncé dans cette annualisation du temps de travail des professeurs de langues un « nouveau prétexte pour saper le statut des enseignants », y voyant un « ballon d’essai pour une généralisation à terme » et un « habile détour pour (…) pointer le statut des enseignants comme responsable des maux de notre système éducatif ».

Pour diffuser le « message positif » que les Français sont « tout à fait capables de parler plusieurs langues », le rapport du Comité stratégique des langues propose en outre « une campagne de sensibilisation du grand public », la diffusion de films en V.O. sous-titrée sur une chaîne TNT dédiée, ainsi que l’apprentissage en autonomie sur le site « English by yourself » du Cned, lancé hier.

Source(s) :
  • AFP, AEF, liberation.fr, education.gouv.fr, se-unsa.org

1 commentaire sur "Apprentissage renforcé des langues vivantes dès la sixième dans 10 % des collèges"

  1. alainaugé  13 février 2012 à 10 h 30 min

    Arrêtons la sélection des soi-disant « élites » par l’allemand en CM1. Cela donne droit à la classe bilangue(la meilleure!!) au collège, puis à une bonne seconde au lycée, suivie d’une prépa. Combien de prépa n’ayant pas pris allemand en primaire ?? Au final on se retrouve avec 50 % d’enfants d’enseignants à Polytechnique. Ce délit d’initié est inadmissble, surtout de la part de ceux qui prônent l’égalité des chances.

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .


− 1 = un

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.