19.12.2011
Aucune réaction

La carte des suppressions de postes pour 2012

Le minis­tère de l'Éducation natio­nale a révélé, ven­dredi, la répar­ti­tion par aca­dé­mie des sup­pres­sions de postes de la ren­trée prochaine.

Le minis­tère a com­mu­ni­qué aux syn­di­cats, ven­dredi, la répar­ti­tion des sup­pres­sions de postes qui doivent inter­ve­nir à la ren­trée pro­chaine. Comme prévu, 14.000 postes dis­pa­raî­tront en sep­tembre 2012 : 5700 dans les écoles pri­maires publiques, 6550 dans les col­lèges et lycées publics, 1350 postes dans l'enseignement privé et 400 postes de per­son­nels administratifs.

A part la Guyane, toutes les aca­dé­mies per­dront des postes. Celle de Lille est la plus tou­chée. Elle devra rendre 988 postes d'enseignants au total: 399 dans le pri­maire et 589 dans le secon­daire. Suivent Nancy-Metz (367 et 425), Versailles (260 et 495), Créteil (233 et 362) et Aix-Marseille (219 et 285).

Pour le SNUipp-FSU, pre­mier syn­di­cat dans le pri­maire, « le minis­tère s'acharne contre l'école pri­maire, alors même que l'OCDE pointe la fai­blesse du taux d'encadrement du pre­mier degré ». Pour le SE-Unsa, « on est tota­le­ment à rebours de ce qu'il fau­drait faire ». Christian Chevalier, son secré­taire géné­ral se « demande où on va aller prendre les postes [...] Au lycée, je crains qu'on réduise les options et on va aussi tas­ser les élèves par classe, donc je ne vois pas com­ment on va faire l'individualisation des par­cours vou­lue par Luc Chatel. »

Interrogé par BFM TV, le ministre de l'Education a, une nou­velle fois jus­ti­fié ses choix : « Cette poli­tique, nous la connais­sons : moins d'enseignants, mieux rému­né­rés, et nous conti­nue­rons dans cette direc­tion. A la ren­trée 2012, nous aurons encore envi­ron 20.000 ensei­gnants de plus qu'il n'y en avait au début des années 90, alors qu'il y a 500.000 élèves de moins dans le sys­tème éducatif ».

Les syn­di­cats pré­voient que le gou­ver­ne­ment va sur­tout sup­pri­mer des postes de rem­pla­çants, d'intervenants en langue et de Rased, tout en pour­sui­vant la baisse de la sco­la­ri­sa­tion des deux-trois ans, pas­sée en 10 ans de 34% à 13%. Ils se réuni­ront après les fêtes de fin d'année pour défi­nir les moda­li­tés d'actions fin jan­vier. Au total, 80.000 postes auront été sup­pri­més entre 2007 et 2012.

Source(s) :
  • AFP, lci.tf1.fr, 20 minutes, La Croix, BFM TV, le Monde
Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
Aucune réaction