Les profs des mangas

Chronik'éduc

Voyous, extraterrestres, séducteurs, magiciens... Les professeurs des mangas cachent bien leur jeu ! Découvrez quelques-uns de ces étonnants personnages dans notre sélection.

A l’exception notable de la BD parodique Les Profs, les enseignants sont plutôt rares dans la bande dessinée occidentale.

Série « Les profs dans la culture populaire »

Un manque que viennent généreusement combler les mangas japonais. Mais les enseignants des mangas ne sont pas comme les autres… Les profs à la sauce japonaise sont des voyous, des magiciens, des briseurs de coeur, voire des extraterrestres !

De plus, les Japonais ont le chic pour aborder sans tabou les sujets qui choquent. En l’occurrence, les mangas mettant en scène des enseignants se focalisent en bonne partie sur des relations amoureuses entre professeurs et élèves. Petite sélection éclectique de ces étonnants profs des mangas.

GTO réédition volume double tome 1

GTO : le prof qui distribue des bons poings

Onizuka est un voyou, diplômé d’une université minable où il n’aura appris que le karaté. Lui et son ami Ryuji sont partis à la conquête de Tokyo pour y devenir quelqu’un (des « great men »), mais c’est raté. Sans boulot stable, sans copine, Onizuka passe le plus clair de son temps à traîner dans les centres commerciaux pour y reluquer les filles. Il décide finalement de devenir professeur, pour la pire raison du monde : séduire les lycéennes !

La principale du collège Kisshō lui donne sa chance, contre l’avis de tout son staff, car elle souhaite le voir régler certains problèmes de son établissement. Onizuka, au QI assez faiblard et aux réactions épidermiques, développe malgré tout un fort attachement pour ses élèves, et il s’emploie à résoudre leurs soucis plutôt qu’à les mettre dans son lit.

Il se voit confier l’infâme 4ème4, qui a juré de détruire psychologiquement tous ses professeurs suite à une sombre affaire de viol impliquant un enseignant. Malheureusement, Onizuka est trop bête et trop brutal pour leur genre de fines manœuvres, et il va s’empresser de les remettre dans le droit chemin.

Il aura fort à faire pour gagner la confiance d’élèves suicidaires, de surdoués machiavéliques, de blondinets insolents et autres jeunes filles bizutées.

Great Teacher Onizuka (GTO) est actuellement réédité sous forme de tomes doubles par Pika.

Negima neo tome 1

Negima : le maître magicien

Negima, autre série de manga bien connue, est actuellement renouvelée sous le titre de Negima!? Neo. Cette édition est plus proche de l’intrigue de son adaptation en dessin animé que du manga original de Ken Akamatsu.

Jeune garçon fraîchement diplômé d’une académie de magie, Negi Springfield est affecté comme professeur d’anglais au Japon pour son stage pratique de fin d’études. Il devient rapidement la coqueluche des filles de l’établissement mais peine à asseoir son autorité, en raison de son âge et de sa petite taille.

Il partage la chambre d’une de ses élèves, Asuna Kagurazaka, qui ne lui témoigne aucune confiance et entretient une attitude agressive à son égard. Mais après avoir découvert l’étendue des pouvoirs de Negi, elle décide de s’allier à lui pour faire face à la menace d’un vampire rôdant sur le campus.

Ce ne sera que le début de son calvaire, car certaines de ses élèves cachent de noirs secrets sous des allures de jeunes filles innocentes. Il devra faire classe à des créatures démoniaques, des robots tueurs, des voyageuses temporelles… Décidément, le métier de professeur n’est pas de tout repos !

couverture du manga Please teacher

Please Teacher : ma prof est une extraterrestre !

Kei Kusanagi n’est pas un lycéen ordinaire : il souffre d’une maladie rare, qui le plonge dans un état comateux appelé « stagnation » dès qu’il se trouve en situation de stress émotionnel. Après trois années de stagnation à la suite d’un drame familial, il emménage à la campagne, chez son oncle Miharu. Sa nouvelle vie, menée dans la crainte de refaire une crise, va être brutalement bouleversée par l’irruption d’un OVNI et de son occupante, la belle Mizuho Kazami. Kei est l’unique témoin de son arrivée. Il craint d’abord pour sa vie, mais la nouvelle venue est pacifique, chargée d’une simple mission d’observation de notre civilisation. Pour cela, elle va occuper le poste de professeur principal dans la classe de Kei. Une série de quiproquos va les obliger à emménager ensemble, afin de protéger sa couverture…

Le principe d’un jeune garçon timide forcé d’emménager avec une ravissante créature est un classique du manga. Mais le fait que Mizuho soit une professeur complique leurs rapports, dans la mesure où elle essaie de coacher Kei pour qu’il rattrape ses trois ans de retard scolaire. Hé oui, les professeurs ont parfois du mal à déconnecter. Kei juge cette attitude infantilisante et cela le complexe, alors qu’il est majeur. Il est également tiraillé entre le monde des adultes, celui de sa professeur, auquel il appartient biologiquement, et l’insouciance de la jeunesse, de ses camarades de classe qui n’ont que quinze ans, un rappel de ses années perdues. Ces tensions donnent une profondeur inattendue aux personnages.

Le manga, en deux volumes à peine, est basé sur une série animée de 12 épisodes, diffusé en 2002 à la télévision japonaise. Il n’est plus commercialisé mais se déniche en occasion.

couverture du manga Le préféré de la prof

Le préféré de la prof : l’amour est dans le lycée

La jeune professeur Misuzu Hinaki est promise au proviseur de son établissement. Avec surprise, elle découvre que le petit frère de son fiancé est élève dans sa classe. Sous ses airs efféminés, celui-ci est un vrai petit diable. Pour se venger des mauvais traitements que lui inflige son grand frère, il décide de lui voler sa fiancée. L’inexpérience et la naïveté de l’héroïne la rendent rapidement esclave de l’attirance qu’elle éprouve malgré elle pour son élève…

Certaines séquences sont à réserver à un public averti ! Cette oeuvre rappelle qu’au Japon, les mangas sont déclinés dans une multitude de genres et ne sont pas destinés exclusivement aux jeunes.

Le préféré de la prof est une série en deux tomes éditée par Tonkam.

couverture du manga Living in a happy world

Living in a happy world : une belle histoire comme on les aime

Kanae, lycéenne de 17 ans qui ne fait pas son âge, décide d’oublier un chagrin d’amour en partant faire un stage de ski. Son moniteur, Eiji, supporte difficilement ses caprices de jeune fille riche et gâtée, mais les deux vont faire des efforts pour se comprendre et finir sur une vraie complicité. Ils décident de garder contact, Eiji ayant trouvé un nouveau job non loin de chez elle. A leur retour, Kanae découvre avec stupeur qu’Eiji a été engagé comme professeur d’anglais dans son lycée ! Kanae et Eiji auront du mal à concilier leurs sentiments et leurs nouveaux statuts de prof et d’élève, d’autant que l’école a déjà souffert d’un scandale impliquant un enseignant. Pour compliquer la chose, Kanae est la petite fille du proviseur…

Living in a happy world est un sympathique shōjo en deux tomes édité par Soleil, une histoire touchante avec quelques touches d’humour bienvenues. Les personnages se révèlent plus contrastés que ce que l’intrigue assez bateau laisse présager. Kanae a perdu sa meilleure amie en même temps que son précédent petit copain, et se retrouve isolée. Avec le soutien d’Eiji, elle va tenter de lutter contre sa timidité et de gommer les avantages que lui apporte l’argent de ses parents. Eiji essaie de maintenir une façade respectable de professeur, mais il a du mal à contrôler ses sentiments, et il lui arrive de manquer de prudence à proximité de Kanae. Ils ne sont finalement qu’humains.

L’histoire est bien servie par un trait de crayon simple et précis, qui traduit efficacement les non-dits et les émotions des protagonistes en expressions.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .


sept × = 14

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.