François-Xavier Roth : « l’école n’offre pas cet espace qui permet d’avoir accès à l’art »

L’invité

François-Xavier Roth, chef d’orchestre à la renommée internationale, créateur du fameux ensemble "Les Siècles", consacre depuis plusieurs années une partie de son temps aux publics scolaires. Il dirige ainsi certains des concerts éducatifs de la Cité de la Musique, dont le prochain, le 1er décembre. Il nous explique ce que cet engagement représente pour lui.

François-Xavier Roth ©Jean Radel

Vous dirigerez le 1er décembre le premier concert d’un cycle intitulé « Les grandes figures », visant à faire découvrir aux élèves les plus grands musiciens classiques. Ce premier numéro est consacré à Liszt et Berlioz, le second le sera à Mozart, et le troisième à Debussy. Comment avez-vous construit le programme de ces rencontres ?

Pour ces concerts éducatifs, que nous présentons depuis plusieurs saisons déjà à la Cité de la Musique, avec l’orchestre « Les Siècles », nous choisissons soit des thèmes génériques comme la mélodie, le rythme… soit des compositeurs. Nous avons déjà fait des concerts autour de Haydn par exemple, et nous avons choisi de proposer des programmes en lien avec nos concerts grand public, notamment à la Cité de la Musique. Liszt s’impose bien entendu cette année [2011, bicentenaire de la naissance de Liszt ndlr], et les extraits que nous proposerons lors du concert éducatif permettent de parfaitement rendre compte du langage et de la vie du compositeur. Les concerts éducatifs fonctionnent très bien, avec la complicité de Pierre Charvet, compositeur lui-même, excellent vulgarisateur, dont les émissions sur France Musique sont devenues très célèbres.

Comment travaillez-vous avec les élèves et quels sont leurs retours ?

Concrètement, il y a une très grande préparation. Les musiciens de l’orchestre Les Siècles se rendent dans les classes qui assisteront au concert plusieurs fois pour initier les élèves à la musique, en leur jouant des extraits, mais aussi en les faisant jouer, avec la voix, avec des instruments de percussions… Les élèves sont mis au cœur de la musique, participent pleinement. Cette partie est extrêmement importante, car il y a un véritable lien qui se crée avec les musiciens au fil des ateliers, musiciens que les enfants retrouveront sur scène le jour du concert, et à qui ils poseront leurs questions à la fin du spectacle –l’orchestre et moi-même allons toujours à la rencontre du public une fois le concert terminé.

L’actualité de François-Xavier Roth

Pour suivre toute l’actualité du chef d’orchestre, rendez-vous sur son site officiel.
http://www.francoisxavierroth.fr/

Pour ce qui est des retours des élèves, oui, nous en avons, nous savons que beaucoup, suite aux concerts éducatifs, ont choisi de faire de la musique, ce qui pour nous est une grande joie. Cependant, ce n’est pas l’objectif essentiel.

Le concert symphonique, la représentation d’un spectacle vivant, n’est plus dans les us et coutumes de la société. L’objectif est de donner aux élèves accès à un concert, de leur donner le goût de savourer ce moment unique. Et de faire entrevoir que la musique, même si l’on n’en pratique pas soi-même, peut aider chacun à se construire. Lors des concerts éducatifs, nous montrons aux jeunes que le concert est pour eux. Nous déconstruisons les préjugés, sur la manière de s’habiller des musiciens par exemple : nous sommes tous en jeans et en tee-shirts pour les concerts éducatifs, car nous nous habillons comme ça tous les jours.

Votre orchestre et vous-même vous investissez beaucoup au niveau éducatif, et dans les classes. Pensez-vous que pour donner le goût de la musique et du concert, l’école joue suffisamment son rôle ?

Bien sûr que non ! L’emploi du temps des enfants à l’école est à revoir de A à Z. L’école républicaine devrait pouvoir offrir de l’espace à la pratique musicale, autant qu’à l’activité sportive ou scientifique ou littéraire. Aujourd’hui, l’école n’offre pas cet espace qui permet d’avoir accès à l’art. Nous artistes, nous savons très bien qu’avoir une pratique artistique ensemble, comme chanter dans une chorale par exemple, permet de résoudre nombre de difficultés scolaires et d’augmenter la réussite des élèves, en développant d’autres compétences. Aujourd’hui seuls les élèves doués et suivis par leurs parents peuvent avoir une pratique musicale régulière. Les rythmes scolaires infernaux rendent cette activité malheureusement élitiste. Il ne s’agit pas de recruter de futurs musiciens professionnels parmi tous les élèves, mais juste de comprendre que la pratique artistique construit l’humain. Ce qui restera dans cinquante ans, ce ne sont pas les chiffres de la crise économique : ce sont les œuvres d’art, les livres. C’est cela qui est l’humain.

Et vous-même, comment avez-vous découvert la musique ? L’école a-t-elle joué un rôle ? Comment s’est produit votre déclic ?

Ce n’est pas l’école. J’ai la chance d’avoir un père musicien, qui est organiste. Grâce à lui, j’ai assisté tout petit à un concert symphonique, j’ai été chamboulé, j’ai tout de suite rêvé de participer à cela.

Sandra Ktourza

 

Concert éducatif. Joseph Haydn, concert enregistré à la Salle Pleyel le 06 décembre 2009

Concert éducatif. Joseph Haydn, concert enregistré à la Salle Pleyel le 06 décembre 2009

Concert diffusé sur citedelamusiquelive.tv

 

Photo page d’accueil : François-Xavier Roth © Céline Gaudier

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .


+ 3 = six

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.