30.09.2011
Aucune réaction

"Le lit doit être réservé au sommeil et pas aux copies à corriger !"

Les résul­tats du son­dage VousNousIls sur le som­meil des ensei­gnants sont inquié­tants : 32% sont tou­chés par de légers troubles, 29% déclarent que le stress les empêche de dor­mir, et 8 % sont insom­niaques. Pour retrou­ver le som­meil et com­prendre son impor­tance, le Dr Sylvie Royant-Parola, psy­chiatre neu­ro­bio­lo­giste, spé­cia­liste des troubles du som­meil (1) et pré­si­dente du Réseau Morphée, livre quelques conseils.



Que pensez-vous des résul­tats de ce son­dage ?

Ces chiffres sont sen­si­ble­ment iden­tiques à ceux des diverses études natio­nales  : 35% des Français dorment mal, 25 à 30% disent avoir des troubles du som­meil et 10 % se déclarent insom­niaques. Cela place les ensei­gnants dans le cadre de la popu­la­tion géné­rale, alors que l'on aurait pu pen­ser qu'ils seraient plus tou­chés par l'insomnie chronique.

Quelles sont les consé­quences d'un som­meil per­turbé sur le tra­vail de l'enseignant ?

Mal dor­mir crée néces­sai­re­ment des troubles de l'attention et de concen­tra­tion le len­de­main, voire des pro­blèmes de mémoire. Quelqu'un qui a un mau­vais som­meil aura des moments de dif­fi­culté pour assu­rer une conti­nuité de cours sur la jour­née, avec soit des pertes de mots, soit des moments de flou dans la pen­sée qui l'empêcheront de bien pré­ci­ser ses idées ou d'être concis. Ensuite, il fau­drait vrai­ment une grande pri­va­tion de som­meil pour que l'envie de dor­mir appa­raisse dans la jour­née. Car lorsqu'on est dans la situa­tion de prof, que l'on bouge et qu'on est debout, ce der­nier symp­tôme se res­sent plu­tôt moins.

Que conseillez-vous aux ensei­gnants pour avoir un meilleur sommeil ?

La notion de régu­la­rité des rythmes est pri­mor­diale. La répar­ti­tion des cours à l'école va plu­tôt struc­tu­rer le temps de som­meil des ensei­gnants, avec un réveil tou­jours à peu près à la même heure. Cela dit, cer­tains ont des horaires irré­gu­liers et alternent entre réveils mati­naux et très tar­difs. Or cette régu­la­rité est la clé d'un bon som­meil, avec des heures de cou­cher régu­lières mais sur­tout des heures de lever très régu­lières.
Même le week-end, il ne faut pas trop se déca­ler. Une heure ou une heure et demie si on se sent en manque de som­meil, mais évitez les grasses mati­nées de 4–5 heures sup­plé­men­taires ! Mieux vaut pri­vi­lé­gier la sieste, idéa­le­ment de 20 à 30 minutes : une sieste plus longue risque de per­tur­ber le sommeil.


Pour en savoir plus

www.reseau-morphee.fr  un réseau de santé pour aider à mieux dor­mir et www.royant-parola.fr

Ensuite un ensei­gnant est amené natu­rel­le­ment à anti­ci­per, réflé­chir, pré­pa­rer ses cours (...). S'il est un peu anxieux et que cer­tains points lui semblent déli­cats pour le len­de­main,  il faut qu'il les note avant d'aller se cou­cher. On pourra se dire que même si on dort mal, on ne va rien oublier, ce qui est très ras­su­rant et per­met à beau­coup de mieux s'endormir.

Enfin 45 minutes avant d'aller se cou­cher, il faut pas­ser sur un registre d'activité agréable, déten­dant et pas lié au tra­vail. Evitez les copies à cor­ri­ger juste avant d'aller se cou­cher ! Evitez aussi tout appa­reil élec­tro­nique dans l'heure pré­cé­dant le cou­cher. Et n'allez vous cou­cher que pour dor­mir : le lit doit être réservé au som­meil, à l'intimité, mais pas pour cor­ri­ger des copies, man­ger ou regar­der la télé. Même la lec­ture doit être réduite. Si on lit long­temps, mieux vaut choi­sir une autre pièce et n'emporter au lit que les quelques pages qui restent.

Comment savoir de com­bien d'heures de som­meil nous avons besoin ?

L'important est de dor­mir le temps dont on a besoin, en fai­sant abs­trac­tion de toutes les idées reçues. Chacun a des besoins dif­fé­rents, qui peuvent aller de 4–5 heures à 11–12 heures. Pour s'en faire une idée, on peut obser­ver ses habi­tudes en vacances, où l'on a un rythme plus per­son­nel. Retranchez une heure et demie de ce temps de som­meil, et vous aurez une idée des heures néces­saires sur le temps de tra­vail. Durant les vacances, on obser­vera aussi ses heures de cou­cher et de lever. Les ensei­gnants qui sont plu­tôt du soir risquent d'être en pri­va­tion de som­meil pen­dant la semaine, et devront récu­pé­rer un peu plus le week-end.

On sait que l'on passe un tiers de notre vie à dor­mir. Quelles sont les fonc­tions du som­meil, en quoi est-il indispensable ?

Le som­meil est ce qui per­met à l'homme éveillé de faire tout ce qu'il fait. S'il n'y a pas de som­meil, il n'y a pas de vie pos­sible. Le som­meil a des fonc­tions sur la régé­né­ra­tion de la concen­tra­tion, de l'attention et de la mémoire. Mais aussi sur le plan métabolique, pour la recons­ti­tu­tion des réserves éner­gé­tiques et toute la pré­pa­ra­tion des fonc­tions que la per­sonne devra uti­li­ser en cours de jour­née, que ce soit sur le plan phy­sique, men­tal ou hor­mo­nal.
Les der­nières études ont prouvé l'implication du som­meil dans la régu­la­tion du poids, mais aussi dans la régu­la­tion des sys­tèmes de défense immu­ni­taire. Durant notre som­meil nous mobi­li­sons tout ce que nous avons assi­milé dans la jour­née, mais élimi­nons aussi les mau­vaises graisses, les sucres... Il a ainsi été observé que les per­sonnes qui ne dor­maient pas assez avaient plus ten­dance à prendre du poids.
Sur le plan car­dio­vas­cu­laire, c'est égale­ment un gros régu­la­teur. Un mau­vais som­meil ou un som­meil défi­cient expo­sera la per­sonne à plus de risques, en termes de sen­si­bi­lité aux infec­tions et de déve­lop­pe­ment des pro­ces­sus cancéreux.

Elise Pierre

Note(s) :
  • (1) Comment retrouver le sommeil par soi-même, du Dr Royant-Parola, éditions Odile Jacob, 2008
Vous souhaitez réagir sur cet article : Open-close

Modération par la rédaction de VousNousIls.

Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Vos réactions :

Open-close
Aucune réaction