Les profs de maths inquiets

Les professeurs de mathématiques estiment que la réforme du lycée ne laisse pas suffisamment de place aux matières scientifiques.

Résultats APB

© Antonioguillem – Fotolia

« La communauté mathématique est très inquiète de la réforme du lycée, car elle ne laisse pas suffisamment de place aux enseignements scientifiques ». Eric Barbazo, président de l’association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public (APMEP), a sorti sa calculatrice à l’occasion du congrès de l’association : l’an prochain, la première S comportera 40% d’enseignements scientifiques, contre « plus de 50% aujourd’hui ».

En outre, les profs de maths déplorent la « disparition quasi complète de l’enseignement de mathématiques » en 1ère L, de même que la suppression des deux heures hebdomadaires optionnelles en filière ES. Seules demeureront les 3 heures de tronc commun à toutes les filières, avec les « mêmes programmes », qui pourront réunir des élèves de différentes séries.

« Le risque d’avoir des élèves en grande difficulté en terminale »

Pour l’APMEP, « de nombreuses notions de mathématiques actuellement étudiées en première seront transférées au programme de terminale ». Ses membres craignent donc que l’importante différence de niveau entre les deux années augmente « le risque d’avoir des élèves en grande difficulté en terminale ».

L’Association, qui dit regrouper 4000 des 40.000 profs de maths, s’est également prononcée contre la réforme de la formation, en soulignant « les difficultés rencontrées » par les stagiaires cette année.

Simultanément, Valérie Pécresse inaugurait hier, dans l’Essonne, le site du futur Très grand centre de calcul européen (TGCC). Fin 2011, il affichera une puissance de calcul équivalente à celle de 150.000 ordinateurs portables.

Source(s) :
  • AFP, l'Express.fr, RTBF.be, romandie.news, l'Alsace

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous