Le baccalauréat repensé

-''Bac à la carte''
-Quand les lycéens s'y mettent…

« Bac à la carte »

Le CSE (Conseil supérieur de l’éducation) a rejeté le 18 septembre 2002, un projet de décret sur le baccalauréat général. Le texte prévoyait l’introduction d’enseignements obligatoires (les TPE, travaux personnels encadrés) donnant lieu à des épreuves facultatives, la possibilité d’évaluations organisées au niveau local et la présence dans les jurys des IA-IPR (inspecteurs d’académie-inspecteurs pédagogiques régionaux). Pour le SNES, les modifications proposées « auraient transformé radicalement la nature et le sens même du baccalauréat général », mettant en place un « bac à la carte », ne permettant plus l’indépendance des examinateurs et des jurys. Le syndicat estime que le ministère doit renoncer à ses propositions et abandonner « sa pratique de transformations à marche forcée sans véritable débat ». Il ajoute qu’ « un large débat engageant toute la profession et les usagers s’impose ».

Quand les lycéens s’y mettent
Toujours très branchés, les jeunes de l’UNL (union nationale lycéenne) lancent une campagne sur… le baccalauréat. Ils souhaitent que « les connaissances soient validées tout au long de l’année, en contrôle continu » et proposent l’organisation de partiels tous les trimestres, dès la classe de première. Un examen final, en terminale, serait également organisé. « Les partiels pourraient compter dans la moitié de la note finale, mais ceci peut se discuter », précise le syndicat. Le contenu des programmes et le statut des TPE (travaux personnels encadrés) seront également abordés dans la campagne du syndicat. « Nous aimerions que les TPE ne soient plus une option mais une discipline à part entière », explique son nouveau président, Lucas Jourdain. L’UNL a en effet élu son nouveau bureau national le 14 septembre dernier.

 

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous